18 juillet 2024

ancien sénateur haïtien Joseph Joel John condamné à perpétuité pour son rôle dans l’assassinat du président.-

3 min read

Un tribunal des États-Unis a condamné mardi un ancien sénateur haïtien à la prison fédérale à perpétuité pour son rôle dans l’assassinat du président haïtien Jovenel Moise en 2021.

Joseph Joel John a été condamné par la Cour fédérale de Miami après avoir plaidé coupable en octobre à trois chefs d’accusation, y compris la conspiration pour tuer et kidnapper une personne en dehors des États-Unis, et fournir un soutien matériel et des ressources pour mener à bien le complot visant à tuer Moise. John a été extradé de la Jamaïque en mai 2022.

Moise a été tué lors d’une attaque contre sa résidence privée dans la capitale haïtienne Port-au-Prince le 7 juillet 2021. La première dame d’Haïti, Martine Moise, a également été abattue, mais s’est rétablie plus tard.null

Un affidavit de cause probable déposé à l’appui de la plainte pénale en 2022 allègue que John a admis avoir aidé à obtenir des véhicules et des armes à feu au service de l’intrigue. Il a également admis avoir assisté à une réunion avec des co-conspirateurs un jour avant l’assassinat de Moise, selon un affidavit d’un agent du FBI.

Une personne tient une photo du défunt président haïtien Jovenel Moise lors de sa cérémonie commémorative au Musée du Panthéon national à Port-au-Prince, en Haïti, le 20 juillet 2021.
Matias Delacroix/AP/Fichier

John était le troisième homme inculpé dans le cadre de l’assassinat de Moise, selon le ministère américain de la Justice. Mario Antonio Palacios et Rodolphe Jaar ont tous deux été arrêtés et inculpés en 2022.

Jarr, un ressortissant haïtien-chilien, a été condamné à perpétuité en juin après avoir plaidé coupable précédemment sur trois chefs d’accusation, y compris la conspiration pour commettre un meurtre ou un enlèvement en dehors des États-Unis et la fourniture d’un soutien matériel entraînant la mort, selon l’accord de plaidoyer.

Les dossiers judiciaires montrent que Palacios, un ressortissant colombien, doit comparaître devant le tribunal plus tard ce mois-ci.

Un certain nombre de citoyens haïtiens américains et au moins 20 Colombiens ont participé au complot, selon le ministère de la Justice.

Le sénateur haïtien de l'époque, Joseph Joel John, prend la parole à Port-au-Prince, en Haïti, le 29 octobre 2009 dans cette image fixe prise à partir de la vidéo.
Reuters TV/Reuters/Fichier

Haïti a connu des troubles s’aggravants depuis l’assassinat de Moise, avec la propagation de gangs et une vague de violence qui a balayé la nation caribéenne appauvrie. Le successeur de Moise, le Premier ministre Ariel Henry, a jusqu’à présent lutté pour endisifier la violence.

Les attaques menées par des gangs contre des villages rivaux ont inclus des décapatations, des viols et des enlèvements, selon un rapport publié le mois dernier par le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies et le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti.

En octobre, le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé le déploiement d’une mission de soutien multinationale pour aider la police nationale d’Haïti à lutter contre la violence des gangs, le Kenya prenant un rôle de premier plan et engageant 1 000 policiers à la mission.

Cependant, l’annonce ne précisait pas quand les forces de sécurité arriveraient en Haïti, et le déploiement a été lié par des contestations juridiques.

5 thoughts on “ancien sénateur haïtien Joseph Joel John condamné à perpétuité pour son rôle dans l’assassinat du président.-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading