15 juillet 2024

Antonio Guterres exprime son regret face à la « paralysie » de l’ONU suite au veto américain sur un cessez-le-feu.-

1 min read

TOPSHOT - UN Secretary-General Antonio Guterres speaks during a United Nations Security Council meeting on Gaza, at UN headquarters in New York City on December 8, 2023. Guterres said on December 8, 2023, that Hamas brutality could never justify "collective punishment" of Palestinians as Israel presses its campaign against Hamas in the Gaza strip. "Some 130 hostages are still held captive. I call for their immediate and unconditional release, as well as their humane treatment and visits from the International Committee of the Red Cross until they are freed," Guterres said at an emergency meeting of the organization's Security Council. "At the same time, the brutality perpetrated by Hamas can never justify the collective punishment of the Palestinian people." (Photo by Yuki IWAMURA / AFP)

Le Secrétaire général de l’ONU estime que l’autorité et la crédibilité du Conseil de sécurité sont « gravement compromises » après le refus des États-Unis de voter en faveur de l’arrêt des combats à Gaza.

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déploré ce dimanche la « paralysie » des Nations unies face à la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, disant regretter que le Conseil de sécurité n’ait pas voté en faveur d’un cessez-le-feu.

S’exprimant devant le Forum de Doha au Qatar, Antonio Guterres a estimé que le Conseil de sécurité était « paralysé par des divisions géostratégiques », compromettant ainsi sa capacité à trouver des solutions à la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading