13 juin 2024

Flambée du Kidnapping et Violence en Haïti : Les chiffres alarmants du troisième trimestre 2023 selon le CARDH.-

2 min read
Maître Gedéon Jean (CARDH)

Les chiffres alarmants du troisième trimestre 2023 selon le CARDH et son Directeur exécutif, Gédéon Jean, Av.

Maître Gedéon Jean

Le Bulletin du troisième trimestre 2023 (#13) du Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) révèle des statistiques désagrégées sur les enlèvements et homicides en Haïti, mettant en lumière une situation préoccupante.

I. Enlèvements au Troisième Trimestre 2023

  1. Enlèvements Recensés: Au cours du troisième trimestre 2023, la Cellule d’observation de la criminalité (COC) du CARDH a enregistré 362 enlèvements. Cela représente une augmentation spectaculaire de 141,33 % par rapport au trimestre précédent, où 150 enlèvements avaient été signalés.
  2. Enlèvements Collectifs: Durant cette période, 11 enlèvements collectifs, la plupart se produisant dans le Bas-Artibonite, ont été enregistrés, soit une augmentation de 83,33 % par rapport au trimestre précédent.
  3. Enlèvements pour les Trois Premiers Trimestres: Du 1er janvier au 30 septembre 2023, la COC a documenté 901 enlèvements, dont au moins 63 étrangers. Il est important de noter que ces chiffres reflètent une tendance inquiétante, même si toutes les instances ne parviennent pas à identifier chaque cas d’enlèvement.

II. Statistiques Désagrégées sur les Homicides et Morts Violentes

Au cours de la même période, du 1er janvier au 30 septembre 2023, le CARDH a recensé 1 564 homicides, se répartissant de la manière suivante :

  • Signes avant-coureurs de « Bwa Kale » : 53, soit 3,38 %.
  • « Bwa Kale » : 401, soit 25,6 %.
  • Exécutions sommaires du commissaire du gouvernement de Miragoâne, Jean H. Muscadin : 10, soit 0,6 %.
  • Présumés bandits stoppés par la police : 101, soit 6,45 %.
  • Citoyens assassinés par les gangs : 847, soit 54,41 %.
  • Autres : 119, soit 7,6 %.
  • Policiers assassinés et portés disparus : 33, soit 2,1 %.

Ces chiffres témoignent de la diversité des actes de violence qui touchent la société haïtienne.

Absence de Mesures pour Empêcher la Recrudescence de la Violence des Gangs

La COC souligne que l’augmentation alarmante du kidnapping est liée à l’affaiblissement du mouvement « Bwa Kale » et à l’absence de mesures étatiques pour empêcher la recrudescence de la violence des gangs. Des avertissements avaient été émis dans le bulletin du deuxième trimestre 2023 concernant cette tendance à la hausse.

Le Bas-Artibonite a été particulièrement touché par l’augmentation des enlèvements collectifs, ce qui a contribué à l’augmentation générale du nombre de personnes enlevées. Si des mesures concrètes ne sont pas prises, ce département risque de devenir un axe central des activités liées au kidnapping en Haïti.

Ces chiffres alarmants révèlent la nécessité d’une action urgente pour lutter contre le kidnapping et la violence en Haïti, ainsi que pour rétablir la sécurité et la stabilité dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading