24 juin 2024

Haïti Scandale Judiciaire : le chef de gang Galil, Sonson Lafamilia, alias Woodly Ethéard, sur le point de trouver sa libération.-

4 min read
Michel Martelly savait que son ami Sonson LaFamilia était le chef du gang GALIL

Le chef de gang notoire Galil, également connu sous le nom de Woodly Ethéard, aurait été sur le point de trouver sa libération, mais des allégations douteuses émergent. Un ancien juge corrompu, Lamarre Bélizaire, qui était un allié de l’ancien président Joseph Michel Martelly, actuellement en fuite vers les États-Unis selon nos sources combinées, a lancé une diversion en faisant de fausses déclarations concernant Laurent Lamothe.

Bélizaire prétend que Laurent Lamothe aurait offert de l’argent pour maintenir Woodly Ethéard en prison, mais ces allégations semblent être totalement infondées. Il semblerait que cette manœuvre soit destinée à créer de l’agitation dans l’opinion publique et à influencer la justice haïtienne pour la libération de Galil.

Juge. Lamarre Belizaire, https://lemediateurhaiti.com/affaire-sonson-lafamilia-quand-le-decrie-juge-lamarre-belizaire-se-fait-dezinguer-sur-les-reseaux-sociaux/

Il est important de rappeler que le chef de gang Galil, Woodly Ethéard, alias Sonson Lafamilia, ainsi que sa femme, Mme Marié Taissa Mazile Etheart, sont tous les deux impliqués dans des affaires de kidnapping.

Le 25 mars, la police a annoncé que Sami El Aziz, un homme d’affaires syro-américain enlevé huit jours plus tôt, avait été libéré avant que la rançon de 1,2 million de dollars demandée par ses ravisseurs n’ait été payée. Les ravisseurs ont été identifiés comme faisant partie du gang Baz Galil, dirigé par Woodly Ethéard, alias Sonson Lafamilia. Ce gang est soupçonné d’être impliqué dans de nombreux autres enlèvements, y compris 18 d’après The Sentinel, qui ajoute que Lafamilia «assurait la sécurité des fils du président Michel Martelly, d’Olivier et de T-Mickey». Le service d’information en ligne Haitipolitik rapporte que l’enlèvement a été commis à l’aide d’une voiture appartenant au ministère de l’Intérieur et décrit Lafamilia comme «un trafiquant de drogue notoire et ami personnel du président Martelly».

Le Chef de gang Galil Sonson Lafamilia et alliés de Michel Martelly

Lafamilia avait été arrêté en 2009 mais avait été rapidement libéré, malgré l’opposition de Mario Andrésol, directeur de la police nationale à l’époque. Il était recherché par la police pour l’enlèvement d’El Aziz.

Après son départ, Andrésol avait dénoncé dans un article du journal Le Nouvelliste la permissivité du pouvoir judiciaire de Port-au-Prince envers les personnes liées au commerce de la drogue, prétendument protégées par ceux ayant des liens politiques.

Le mercredi 26 mars 2014, le juge instructeur Sonel Jean-Francois a procédé à l’arrestation de Mme Marie Taissa Mazile Etheart, la femme de Sonson Lafamilia, un ami personnel de Michel Martelly, après une brève audition. Des scellés ont également été apposés sur les locaux du restaurant La Souvenance à Morne Brun dans le cadre des enquêtes sur les activités du gang Galil. Le chef-cuisinier du restaurant a également été arrêté par la police.

Mme Marie Taissa Mazile Etheart, la femme de Sonson Lafamilia,

Tout Haiti rappelle que, selon le RNDDH, Woodly Ethéard, alias Sonson La Familia, alias SOS, et Charles Saint-Rémy, alias Kiko, frère de la première dame Sophia Martelly, sont propriétaires du restaurant La Souvenance situé à Morne Brun, Pétion-Ville. Ce restaurant est chargé de fournir des repas au Palais National et à certains ministères du pays.

La question qui préoccupe tout le monde est de savoir si Michel Martelly savait que son ami Sonson LaFamilia était le chef du gang GALIL, responsable de 17 enlèvements. Après avoir pris connaissance de ces détails, il est important de se demander pourquoi la justice ne poursuit pas sa démarche au lieu de chercher un bouc émissaire comme Laurent Lamothe pour échapper au jugement du chef de gang Galil, Woodly Ethéard, alias Sonson Lafamilia, qui est actuellement en prison.

Notons que le chef du gang Galil, Woodly Ethéard, alias Sonson La Familia, a été arrêté en République dominicaine le samedi 15 mai 2021, alors qu’il assistait à un concert de son ami, l’ancien président Michel Martelly, la veille, le vendredi 14 mai, au Hard Rock Café.

Il a été remis à la police haïtienne le dimanche 16 mai 2021, car il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour enlèvement, séquestration, blanchiment d’argent illicite, trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Le gang Galil est responsable de l’enlèvement de 17 personnes en six ans et aurait récolté 1,5 million de dollars de rançon. Il est inquiétant que la PNH n’ait pas fait son travail, permettant ainsi à ce chef de gang de kidnapper en toute impunité.

Il est important de rappeler qu’un juge de la cour de Cassation avait ordonné à Woodly Ethéard de retourner en prison en 2018, car le jugement de sa libération en 2015, en raison de l’insuffisance de preuves et de charges, par le juge d’instruction Lamarre Bélizaire, n’avait pas été annulé par la justice haïtienne.

Ancien Premier Ministre Laurent Lamothe

Toutes les accusations et controverses entourant Laurent Lamothe semblent découler de son engagement à lutter contre le kidnapping et le gang Galil, qui était affilié à l’ancien président Michel Martelly. En tant que personnalité politique engagée dans la sécurité et la justice en Haïti, Laurent Lamothe se serait retrouvé au centre de ces événements en cherchant à mettre fin aux activités criminelles liées au gang Galil, tout en s’opposant à des réseaux influents. Ces efforts pourraient expliquer les tentatives de le discréditer et de détourner l’attention du public de l’implication du gang dans des activités illégales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading