15 avril 2024

Youri Latortue, lauréat de sa promotion, études de droit, maîtrise en droit des affaires et docteur en droit public, à l’instar de Firmin, de Delorme Demesvar et j’en passe, il a su manier ni la Rue ni salon. Cet article est apparu dans la rubrique de la réflexion sur lakayinfo. «Le militantisme haïtien. »

2 min read

Cet article est apparu dans la rubrique de la réflexion sur lakayinfo.

Le militantisme haïtien.

Toute lutte sociale a tendance à coucher à des leaders fils c’est-à-dire des citoyens ayant participé et compris le vouloir et le pouvoir de la lutte qui pas la suite tient à apporter un bien être au pays.

C’est à travers du militantisme magnifique qu’on parvient, dans certains cas précis, à mener un leadership chauviniste permettant de faire avancer un pays réellement.

Cependant chez nous en Haïti, si l’on tient compte de l’histoire socio-polituque haïtienne, on verra que ce constat nous fait place à deux sorte de militance politique et que dans les deux sens cela n’apporte que du mal pour le pays.

D’abord un militantisme caché c’est-à-dire, un groupement d’hommes qui se contentaient de financer des hommes soient disant militants qui n’ont que leurs intérêts personnels.

En suite, un autre groupe, qui sont restés derniers et attendaient que la voix soit libre pour prendre le contrôle ,  » bourik travay chwal ap garyonne », dit un dicton haïtien.

Au regard de cette analyse descriptive de la réalité du militantisme politique du pays, une alternative devrait être sur la table de résolution.

Quelle devrait être cet alternative?

« Lorsque le militantisme diminue, la classe des gardiens de l’ordre établi, qui ne faiblissent jamais dans leur tâche, reprend le pouvoir. Pendant que les intellectuels de gauche discutent entre eux en termes compliqués, on enterre des vérités qui avaient été autrefois comprises, l’Histoire est transformée en instrument du pouvoir et on prépare le terrain pour les entreprises à venir. »

Noam Chomsky – né en 1928 – L’An 501, la conquête continue – Page 362 – 1993.

Au travers de cette citation de Chomsky , l’alternative devrait être dans l’augmentation du militantisme et dans le dialogue ou mariage de l’intellectualisme et l’activisme.

Toutefois, le militant doit être claire et cohérent dans sa défense de cause , d’idéologie et/ de parti.

La perception politique à ce sujet en Haïti veut faire croire que la rue est aux politicards, politiciens et salon aux cultivés, intellectuels.

Pourtant, si les intellectuels, les formés savent manier ni salon ni la Rue on aura pas des « Rues aussi Salons et des Salons aussi Rues « .

L’historien politoligue Lesly François Manigua essayait quant à lui de remédier cette situation. Antenor Firmin lorsqu’il contrôlait ni la rue ni salon à son époque, ses résultats étaient surprenants.

Espoir pour Haïti.

Youri Latortue, lauréat de sa promotion, études de droit, maîtrise en droit des affaires et docteur en droit public, à l’instar de Firmin, de Delorme Demesvar et j’en passe, il a su manier ni la Rue ni salon.

Savoir manier la rue et salon est dans le militantisme politique et le dialogue franc pour le progrès et le développement du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading