24 juin 2024

BINUH et SDP réclament des élections immédiates et mettent en avant l’impossibilité de la double transition politique.-

2 min read

La cheffe du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), Mme Maria Isabel Salvador, s’est jointe au parti politique Secteur Démocratique et Populaire (SDP), dirigé par l’homme politique influent du moment, maître André Michel, pour exprimer une position commune. Les deux parties affirment que le Premier Ministre Ariel Henry n’a pas besoin d’un nouvel Accord Politique pour rester au pouvoir après le 7 février 2024. Au contraire, ils soutiennent qu’il doit s’entendre avec les acteurs de l’opposition pour organiser des élections transparentes et transférer le pouvoir à des élus choisis par la population.

La meilleure façon de sortir d’une transition politique, c’est par des élections transparentes et la participation. On ne peut pas sortir d’une transition avec une nouvelle transition.

Maître André Michel a partagé cette position dans un tweet percutant ce week-end, remettant en question l’opposition politique qui cherche à remplacer le Premier Ministre Ariel Henry le 7 février 2024. Mme Salvador a renforcé ce point de vue dans un tweet mardi soir en déclarant : « La meilleure façon de sortir d’une transition politique, c’est par des élections transparentes et la participation. On ne peut pas sortir d’une transition avec une nouvelle transition. » Cette position alignée avec celle du SDP, signataire de l’accord du 21 décembre.

LAKAYINFO a contacté le porte-parole du SDP, maître André Michel, pour un commentaire sur la déclaration de Mme Salvador concernant la date du 7 février. Il a confirmé que la position de Mme Salvador reflète également celle du SDP et des autres signataires de l’accord du 21 décembre. Ils soulignent la nécessité d’une entente pour organiser des élections et transférer le pouvoir au plus vite, dans l’intérêt du peuple haïtien.

Ce consensus entre le BINUH et le SDP intervient alors que des personnalités éminentes de la CARICOM arrivent à Port-au-Prince pour poursuivre les négociations politiques inter-haïtiennes. Les signataires de l’accord du 22 décembre travaillent déjà à rencontrer les entités de l’opposition pour des discussions visant à trouver des solutions dans l’intérêt du peuple haïtien. La question des élections transparentes et de la transition politique reste au cœur des débats politiques en Haïti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading