18 juillet 2024

Découvert sur le Web: “L’ACCORD CARICOM” DU 11 MARS 2024 ET LE RESPECT DES CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ AU CPT.-

2 min read
Un plan B je vous dis, un plan B. A bon entendeur, salut.

Si l’on peut faire confiance à la déclaration finale de la Caricom à la Jamaïque le 11 mars 2024, l’un des critères pour être membre du Conseil Présidentiel de Transition, est d’accepter le résolution 2699/2923 du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui autorise le déploiement de la Mission Multinationale d’Appui à la Sécurité (MMAS).

Quelles conclusions doit-on tirer des prises de position publiques de membres officiellement désignés du CPT qui d’un côté rejettent l’idée même d’une telle mission et de l’autre exigent que les forces de l’ordre rétablissent la sécurité avant l’installation de ce nouvel organe? S’il est fort compréhensible que les conseillers présidentiels se préoccupent de leur sécurité personnelle et collective, il est pour le moins incohérent de s’opposer en même temps à l’arrivée de la MMAS qui a justement pour mission d’aider la PNH à démanteler les gangs qui sèment la terreur dans la ville.

C’est à l’honneur des tenants de cette position de réaffirmer leur conviction nationaliste, un ami sociologue décédé aurait dit leur posture nationaliste. Mais dans ce cas il faut avoir l’honnêteté de l’assumer et de refuser tout simplement de faire partie de ce CPT dont tous les membres doivent accepter la MMAS.

La question se pose de savoir si le tenants de cette position veulent vraiment la mise en place de ce CPT que de plus en plus de voix rejettent au profit d’un juge de la Cour de Cassation.

Il faudra bien que quelqu’un soit de la Caricom qui a acté l’entente trouvée entre les parties prenantes haïtiennes, soit du gouvernement qui doit créer et nommer les membres de ce CPT, vérifie à un moment ou à un autre que ces derniers répondent bien aux critères établis d’un commun accord pour occuper un teléfono fonctionau plus haut niveau de l’état. Connaissant la force de « conviction » des antiMMAS, on risque de devoir solliciter la désignation d’autres membres répondant à tous les critères d’éligibilité pour les remplacer.

Dans ce cas nous ne sommes pas sortis de l’auberge. La solution CPT n’est pas pour demain. Pendant ce temps les gangs continuent leurs exactions et le Premier ministre est toujours gardé en exil.

Un plan B je vous dis, un plan B. A bon entendeur, salut.

1 thought on “Découvert sur le Web: “L’ACCORD CARICOM” DU 11 MARS 2024 ET LE RESPECT DES CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ AU CPT.-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading