12 juillet 2024

Maître André Michel Dénonce les ‘Analphabètes Fonctionnels’ de l’Opposition qui Propagent des Rumeurs de Remplacement du PM Ariel Henry le 7 Février 2024.-

4 min read
Les opposants au gouvernement d'Ariel Henry ont systématiquement rejeté toutes les propositions du Premier Ministre et des signataires de l'accord du 21 décembre. Ils ont également boycotté toutes les tentatives de résolution de la crise par les émissaires de la CARICOM.

Le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire (SDP) a vivement réagi aux rumeurs circulant parmi les membres de l’opposition, qu’il qualifie de « analphabètes fonctionnels » et d’anti-démocratiques. Il les accuse de refuser de participer aux élections et de préférer prendre le pouvoir par des coups d’État. Se basant sur l’accord du 21 décembre, Maître André Michel a clairement affirmé que le Premier Ministre Ariel Henry resterait en poste après le 7 février, et qu’aucun autre accord ne serait envisagé. Ces opposants, obsédés par la date du 7 février, semblent ignorer les principes démocratiques et tentent de saper les efforts de l’ONU et de l’OEA pour renverser le gouvernement à leur convenance.

L’article 20 de l’accord du 21 décembre stipule que la période de transition comprendra de nouvelles élections générales en 2023, avec l’entrée en fonction d’un nouveau gouvernement le 7 février 2024. Cela signifie qu’en l’absence d’élections, il n’y aura pas de gouvernement élu. Malheureusement, l’opposition actuelle a tout fait pour saboter ces élections, préférant attendre le 7 février sans se présenter aux urnes, tout en ignorant les tentatives de médiation de la CARICOM.

Les opposants au gouvernement d’Ariel Henry ont systématiquement rejeté toutes les propositions du Premier Ministre et des signataires de l’accord du 21 décembre. Ils ont également boycotté toutes les tentatives de résolution de la crise par les émissaires de la CARICOM.

Le 27 février 2023, l’opposition a boycotté la première tentative de médiation de la CARICOM. En juin 2023, lors d’une réunion en Jamaïque, les membres de l’opposition ont préféré profiter de l’hospitalité jamaïcaine, séjournant dans des hôtels cinq étoiles et dégustant de délicieux plats, tout en ignorant les discussions de la CARICOM. En juillet 2023, une autre rencontre dans un hôtel de luxe a été boycottée par l’opposition, et la dernière tentative de médiation de la CARICOM en septembre à Port-au-Prince a subi le même sort.

27 février 2023: L’opposition a boycotté la première tentative de médiation de la CARICOM.

Du 11 au 13 juin 2023: Lors de la rencontre en Jamaïque, les membres de l’opposition ont choisi de voyager en avion, de savourer des plats exquis et de séjourner dans des hôtels cinq étoiles, tout en refusant de participer aux discussions de la CARICOM. Ils ont préféré délibérément ignorer les pourparlers visant à résoudre la crise, mettant ainsi à mal l’organe de l’opposition connu sous le nom de G8, qui comprend des partis tels que Fanmi, Lavalas, MOPÒD, PHTK, PITIT DESALIN, OPL et FORCE LOUVETURIENNE, EDE. Pendant leur séjour, ils ont écouté des chansons de Bob Marley et dégusté les plats traditionnels de la Jamaïque.

Du 12 au 15 juillet 2023: Une autre réunion a eu lieu dans un hôtel de luxe, mais a été boycottée par l’opposition.

4 ou 10 septembre (date exacte non précisée) à Port-au-Prince: La dernière tentative de médiation avec la CARICOM a été boycottée par l’opposition.

Il est regrettable de constater que certains membres de l’opposition semblent préoccupés uniquement par leurs intérêts personnels et politiques, ignorant délibérément la souffrance endurée par le peuple haïtien. Leur participation aux négociations et aux efforts de résolution de la crise politique est essentielle pour le bien-être de la nation, mais leur refus de s’engager de manière constructive montre un mépris flagrant pour les besoins du peuple haïtien. Au lieu de travailler en faveur de la stabilité et du progrès du pays, ces individus semblent privilégier leur propre agenda, compromettant ainsi la possibilité de trouver des solutions pacifiques aux défis auxquels Haïti est confronté. Il est temps de rappeler que la priorité devrait être de répondre aux besoins et aux aspirations de la population haïtienne, plutôt que de poursuivre des objectifs partisans à court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading