27 mai 2024

Malcolm X sur le racisme, le capitalisme et l’islam.-

À l’occasion du 57e anniversaire de l’assassinat de Malcolm X, nous examinons certaines des citations les plus mémorables de l’activiste.

Malcolm X était un éminent militant des droits de l’homme qui est devenu célèbre en tant que porte-parole principal de la Nation de l’islam.

Il a été reconnu pour avoir jeté les bases du mouvement Black Power aux États-Unis et défendu l’autonomisation des Noirs.

Malcolm X prend la parole lors d’une conférence de presse à l’hôtel Theresa, à New York aux États-Unis, le 21 mai 1964 [Dossier : AP]

Le chef a été assassiné alors qu’il donnait une conférence à la salle de bal Audubon à Harlem en 1965 ; et il a été déclaré mort à 15 h 30 (20 h 30 GMT) le 21 février. Il aurait 96 ans s’il avait vécu.

Voici quelques-unes des citations les plus célèbres de Malcolm X :

Sur l’optique dans les médias

Dans son autobiographie, écrite avec l’auteur de Roots Alex Haley et publiée après sa mort en 1965, Malcolm X a déclaré :

« Si vous ne faites pas attention, les journaux vous feront haïr les gens qui sont opprimés et aimer les gens qui font l’oppression. »

Au sujet des médias, il a déclaré :

Les médias sont l’entité la plus puissante au monde. Ils ont le pouvoir de rendre les innocents coupables et de les innocents, et c’est le pouvoir. Parce qu’ils contrôlent l’esprit des masses.

MALCOLM X

Sur l’apprentissage et l’éducation :

Lors d’un discours prononcé lors du rassemblement fondateur de l’Organisation de l’unité afro-américaine le 28 juin 1964, le leader a déclaré :

« L’éducation est un élément important de la lutte pour les droits de l’homme. C’est le moyen d’aider nos enfants et notre peuple à redécouvrir leur identité et ainsi à accroître leur respect de soi.

L’éducation est notre passeport pour l’avenir, car demain n’appartient qu’aux personnes qui s’y préparent aujourd’hui.

MALCOLM X

Sur le capitalisme

Malcolm X, lors d’un de ses derniers discours à la salle de bal Audubon à New York, a déclaré :

« Vous me montrez un capitaliste, et je vous montrerai un suceur de sang. »

Dans son autobiographie de 1965, il a déclaré :

« Je n’ai ni miséricorde ni compassion en moi pour une société qui écrasera les gens, puis les pénalisera pour ne pas pouvoir résister sous le poids. »

Sur l’humanité, l’empathie et la compassion

« Je crois en la reconnaissance de chaque être humain comme un être humain – ni blanc, ni noir, ni brun, ni rouge ; et quand vous avez affaire à l’humanité en tant que famille, il n’est pas question d’intégration ou de mariages mixtes », a déclaré Malcolm X dans son autobiographie.

C’est juste un être humain qui épouse un autre être humain ou un être humain vivant autour et avec un autre être humain.

MALCOLM X

Sur l’islam

Selon le livre Martin & Malcolm & America : A Dream or a Nightmare de 1991, Malcolm X a expliqué pourquoi il s’est converti à l’islam.

« Je suis musulman parce que c’est une religion qui vous enseigne œil pour œil et dent pour dent. Il vous apprend à respecter tout le monde et à bien traiter tout le monde. Mais cela vous apprend aussi si quelqu’un marche sur votre orteil, coupez son pied. Et je porte ma hache religieuse avec moi tout le temps »

Dans son autobiographie, il est également cité comme disant :

« L’Amérique a besoin de comprendre l’islam parce que c’est la seule religion qui efface de sa société le problème racial. Tout au long de mes voyages dans le monde musulman, j’ai rencontré, parlé et même mangé avec des gens qui, en Amérique, auraient été considérés comme blancs, mais l’attitude blanche a été retirée de leur esprit par la religion de l’islam. »

Je n’ai jamais vu auparavant une fraternité sincère et vraie pratiquée par tous ensemble, quelle que soit leur couleur.

MALCOLM X

Sur la parole

« J’ai appris très tôt que crier en signe de protestation pouvait accomplir des choses. Mes frères et sœurs aînés avaient commencé à l’école quand, parfois, ils venaient demander un biscuit beurré ou quelque chose comme ça et ma mère, impatienteusement, leur disait non.

« Mais je criais et je faisais du bruit jusqu’à ce que j’obtienne ce que je voulais. Je me souviens bien comment ma mère m’a demandé pourquoi je ne pouvais pas être un garçon gentil comme Wilfred ; mais je me dirais que Wilfred, pour être si gentil et calme, restait souvent affamé », a déclaré Malcolm X dans son autobiographie.

« Tôt dans la vie, j’avais appris que si vous voulez quelque chose, vous feriez mieux de faire du bruit. »

MALCOLM X

1 thought on “Malcolm X sur le racisme, le capitalisme et l’islam.-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading