14 juillet 2024

Mettre de côté ces hommes que l’on peut qualifier sous-hommes, des aimants de la corruption au coin afin de tracer des exemples vivants.

2 min read

Le diable ne sait pas ce qu’il fait mais il le fait parce qu’il pense qu’il est le vrai malin.

En politique le poids d’un homme se trouve dans ses capacités de dépasser la réalité problématique pour apporter d’une façon impeccable la salutation qui fait naître l’espoir au coeur de la population.

Pourtant ce qui se passe dans les scènes politiques de chez nous laisse moyen de déduire que nos décideurs sont animés de deux choses malhonnêtement graves pour le pays.

D’abord, une sorte de continuité de corruption et ensuite le désir aveugle de s’enrichir au détriment de la majorité.

Continuité de la corruption.

Un parti politique est une structure qu’une société peut compter du fait qu’il soit rempli de spécialistes qui forment, dressent et redressent la réalité socio-politique voire économique d’un pays.

Cependant, les partis politiques en Haïti poussent comme l’herbe et n’apportent rien de sérieux que ceux qui sont au pouvoir ou ceux qui sont contre de pouvoir.

Le cas du député Cholzer Chancy avec son Alliance Exclusive Sociale (A.S.E) est à saisir.

Promis par le président Jovenel Moïse, s’il arrive à décapoter son ennemi dans l’artibonite il aura sans nul doute de l’argent pour gérer ses amis mais aussi une facilité de gagner les prochaines élections.

Mais n’arrivant pas à honorer ses promesses, ce dernier se trouve entre le démon et le diable.

Par la suite, il crée sa structure politique pour continuer dans un autre coin le travail du président, la corruption.

En effet, la lutte contre la corruption en Haïti est longue et nécessite des hommes qui sont prêts à affronter les difficultés dont ils vont faire face.

De ce fait, il nous faut une justice forte et indépendante.

Mettre de côté ces hommes que l’on peut qualifier sous-hommes, des aimants de la corruption au coin afin de tracer des exemples vivants.

En somme, l’aveuglement du pouvoir, l’inactivité et la dépendance de l’appareil judiciaire laisse le champ libre à la corruption, aux hommes de pratiquer cette vieille méthode.

LAKAYINFO

0 thoughts on “Mettre de côté ces hommes que l’on peut qualifier sous-hommes, des aimants de la corruption au coin afin de tracer des exemples vivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading