15 juillet 2024

Mystère autour des 500 millions de dollars américains transférés au Venezuela sous le gouvernement d’Ariel Henry dans le silence absolu.-

5 min read

Le 25 février 2024, la rédaction de Lakayinfo a révélé une affaire troublante concernant le transfert de 500 millions de dollars américains par le gouvernement précédent dirigé par Ariel Henry. Malgré les demandes répétées d’explications, aucune autorité n’a fourni de détails clairs, et les médias haïtiens ont appris la nouvelle via des sources internationales. Seule la rédaction de Lakayinfo a pu dévoiler certains éléments clés, mettant en lumière des transactions financières suspectes impliquant des hauts fonctionnaires haïtiens et des autorités vénézuéliennes.

L’enquête a révélé que Michel Patrick Boisvert, ancien ministre de l’Économie et des Finances, et Ronald Gabriel, gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH) depuis le 9 octobre 2023, ont effectué plusieurs voyages incognito au Venezuela. Ces déplacements, restés secrets jusqu’à présent, soulèvent de nombreuses questions sur leurs motivations et sur les raisons de tant de discrétion dans une affaire qui touche l’ensemble de la population haïtienne, notamment dans le cadre du scandale Petrocaribe. Les voyages de ces deux hauts fonctionnaires au Venezuela, effectués sans annonce officielle et dans la plus grande discrétion, ont été facilitée par l’intervention de Temir Porras Ponceleón. Ce dernier, un influent lobbyiste vénézuélien et ancien haut fonctionnaire du gouvernement de Hugo Chavez, a joué un rôle crucial dans cette affaire. Ayant occupé des postes de premier plan tels que conseiller diplomatique et négociateur de nombreux accords financiers et pétroliers, Porras Ponceleón a facilité plus de dix voyages entre Haïti et le Venezuela, accompagnant Michel Patrick Boisvert et Ronald Gabriel. Sa présence et son implication ajoutent une couche supplémentaire de complexité et de mystère à ces transactions.

Temir Porras Ponceleón, une figure éminente du régime vénézuélien, a occupé des postes tels que conseiller diplomatique du président Hugo Chavez, directeur de cabinet des ministres des Affaires étrangères, dont Nicolas Maduro, Vice-ministre des Affaires étrangères et Vice-ministre de l’Éducation supérieure. Il a été le négociateur de nombreux accords internationaux, en particulier financiers et pétroliers, pour le compte du gouvernement bolivarien et a également dirigé des fonds souverains du Venezuela. Désormais lobbyiste puissant, il met en relation des dirigeants de pays étrangers avec les autorités vénézuéliennes. Sa présence dans cette affaire soulève des questions sur la nature exacte de ces interactions et sur les véritables motifs derrière ces voyages discrets. Le rôle de Temir Porras Ponceleón est central dans cette affaire. En tant que lobbyiste puissant, il a facilité et accompagné Michel Patrick Boisvert et Ronald Gabriel lors de leurs déplacements au Venezuela. Sa participation active dans ces voyages soulève des questions sur les raisons pour lesquelles ces transactions ont été effectuées en secret et sur les véritables intentions derrière ces interactions. La population haïtienne a le droit de savoir ce qui s’est passé et pourquoi ces voyages ont été entourés de tant de mystère.

Selon des sources concordantes, Jean Victor Geneus, ancien ministre des Affaires étrangères, aurait attribué des passeports diplomatiques à Boisvert et Gabriel pour permettre à ces derniers de voyager discrètement au Venezuela. Cette mesure exceptionnelle soulève des questions sur la transparence et l’intégrité des actions du gouvernement de l’époque. L’attribution de passeports diplomatiques à ces hauts fonctionnaires, leur permettant de voyager en toute discrétion, est une pratique inhabituelle qui mérite d’être examinée de près. Cela soulève des préoccupations sur les motifs réels de ces voyages et sur la manière dont les fonds publics ont été utilisés.

Des sources bien informées ont révélé que plusieurs personnalités de haut niveau auraient bénéficié de ristournes substantielles dans le cadre de cette affaire. Les allégations indiquent que des fonctionnaires influents, tant au sein du gouvernement haïtien que parmi les intermédiaires étrangers, auraient perçu des commissions secrètes en échange de leur participation à ce transfert de fonds massif. Ces révélations soulèvent des préoccupations supplémentaires quant à l’intégrité et à la transparence des transactions impliquant des fonds publics, et appellent à une enquête approfondie pour identifier et tenir responsables tous les acteurs impliqués dans ce scandale financier.

Malgré les révélations et les informations partagées par Lakayinfo, les autorités haïtiennes n’ont fourni aucun éclaircissement sur cette affaire. Ce silence alimente la frustration et l’inquiétude de la population haïtienne, qui se demande pourquoi une somme aussi importante a été transférée alors que le pays fait face à de graves problèmes d’insécurité et à des difficultés économiques. Le manque de transparence et d’explications de la part des autorités haïtiennes est préoccupant. La population haïtienne a le droit de savoir comment et pourquoi ces fonds ont été transférés, surtout en cette période de crise où ces ressources auraient pu être utilisées pour améliorer la sécurité et stabiliser l’économie.

Face à ce scandale, la rédaction de Lakayinfo appelle le nouveau Premier ministre, Garry Conille, à faire toute la lumière sur cette affaire. Il est essentiel que le gouvernement actuel explique les motivations du gouvernement d’Ariel Henry derrière ce transfert de 500 millions de dollars américains, notamment en cette période de crise où ces fonds auraient pu être utilisés pour renforcer la Police Nationale d’Haïti (PNH) et stabiliser les prix des produits de première nécessité. La population haïtienne attend des réponses claires et des mesures concrètes pour assurer que de tels actes ne se reproduisent plus à l’avenir.

Cette enquête soulève de graves préoccupations sur la gestion des fonds publics et la transparence gouvernementale en Haïti. La population attend des réponses claires et des mesures concrètes pour assurer que de tels actes ne se reproduisent plus à l’avenir. Le nouveau gouvernement a une opportunité cruciale de rétablir la confiance du public en apportant des éclaircissements sur cette affaire et en prenant des mesures pour garantir la transparence et l’intégrité des futures transactions financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading