12 juillet 2024

Pour la Nation, c’est une perte de temps et même un ralentissement vers le DEBOULONNAY de ce système corrompu arrivé à son paroxysme avec le PHTK.- (Blaise Robelto Flanky)

2 min read

YOURI LATORTUE s’attendait à ce genre d’attaques et de diversions malhonnêtes. C’est de bonne guerre lorsqu’on est à court d’arguments.

Il faut noter:

PREMIER CONSTAT

La lettre (voulant lier Youri Latortue à l’administration directe d’argent de Petrocaribe) qui circule, est un faux comme on dit en Anglais “ FAKE NEWS”.

DEUXIEME CONSTAT Il se peut que Fritz Wiliam Michel soit en passe de devenir le premier prisonnier de ce regime, pour Cause des Cabris et de Poules surfacturées…

IL y a cependant certaines questions qui méritent d’être posées; si la lettre avait une quelconque valeur, demandons à Laurent LAMOTHE pourquoi il ne l’aurait pas amenée avec lui aux deux (2) auditions qu’il a eu au Parlement ?

Pourquoi l’ex Ministre Rousseau ne l aurait pas lui aussi apporté à son audition?

Parvcontre, pourquoi ces boulets rouges ne sont pas lancés en direction des firmes concernées, notamment celle de Cholzer Chancy et de Jovenel Moïse; T&C Transport et Construction.

Pourquoi LATORTUE est l’homme à abattre ?

De toute façon, le sénateur Youri LATORTUE a la peau dure et seule la vérité est son armure.

En avant pour le Combat Contre la Corruption. Nous avons dû travail!

Cher(e) lecteurs, lectrices, gardez votre attention au beau fixe, souvenez-vous que 24 heures avant le rendez-vous de 6:heures du matin au Parquet, l’homme aux 25 Stades, Laurent Lamothe, s’adonnait à une vaste campagne de diversion sur la toile.

À bon entendeur salut !!!

BLAISE Robelto Flanky

LAKAY-INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading