17 avril 2024

Tucker Calson interviewe l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe sur l’insécurité en Haïti.-

3 min read

Dans une récente interview, Tucker Calson, qui a précédemment interviewé Vladimir Poutine, a maintenant rencontré Laurent Lamothe, ancien Premier Ministre de la République d’Haïti, pour discuter des causes de l’insécurité en Haïti.

L’interview a débuté par un rappel d’une déclaration de Donald Trump lors de sa visite en Haïti en 2016, concernant les millions de dollars américains alloués à la reconstruction du pays après le séisme dévastateur de 2010, gérés par la Fondation Clinton. Cette déclaration a servi de point de départ à une analyse approfondie de l’ancien Premier Ministre sur l’évolution de l’insécurité en Haïti au fil des ans.

Voir la vidéo de l’interview

Laurent Lamothe a retracé l’historique de l’insécurité, remontant à la chute de Duvalier, expliquant qu’après cette période, le pays a progressivement connu une vague d’insécurité depuis l’arrivée de Jean Bertrand Aristide. Avant la chute de Duvalier, le pays comptait environ 320 000 agents de sécurité (paramilitaires et militaires) dans tout le pays. Cependant, après la chute de Duvalier en 1986, le pays a été gouverné successivement par quatre gouvernements militaires de 1986 à 1990, sans présence de gangs.

En 1991, un gouvernement paramilitaire a élu Jean Bertrand Aristide. Suite à la méfiance d’Aristide envers l’armée et le secteur privé des affaires, il a initié ce qu’on appelait à l’époque une « base populaire ». Après l’effondrement de l’armée d’Haïti en 1994 par le gouvernement Clinton des États-Unis, le pays est passé de 320 000 agents de sécurité à zéro. L’armée a été dissoute et la PNH (Police Nationale d’Haïti) était encore inexistante pendant une courte période.

Tucker Calson et Laurent Lamothe

En juillet 1994, le Conseil de sécurité des Nations Unies a autorisé le déploiement d’une force multinationale pour faciliter le retour des autorités haïtiennes, ce qui a conduit à la création de la MINUHA, de la MANUH, de la MITNUH et de la MIPONUH. En février 2004, l’arrivée de la MINUSTAH a entraîné un effondrement total de la loi et de l’ordre, donnant lieu à une guerre des gangs contre les forces de l’ordre.

Lamothe a souligné que la MINUSTAH a coûté 13 milliards de dollars américains entre 2004 et 2017, avec une moyenne d’1 milliard de dollars par an, mais malgré cela, Haïti est devenu le deuxième pays le plus actif en termes de gangs après le Salvador, en l’absence d’une armée nationale.

En tant que Premier Ministre de 2012 à 2014, Lamothe a noté une période relative de renouveau, avec des investissements directs étrangers, une économie croissante de 4,8% et une réduction des enlèvements. Il a souligné l’importance de la sécurité en renforçant la PNH et en travaillant étroitement avec les États-Unis pour maintenir la paix. Il a également souligné l’importance de restaurer l’armée pour restaurer la stabilité.

Tucker Calson a également interrogé Laurent Lamothe sur les fonds alloués à la reconstruction d’Haïti après le tremblement de terre. Lamothe a souligné que sur les 15 milliards de dollars de dommages causés par le tremblement de terre, seulement 2 milliards de dollars ont été reçus. Il a noté le manque de transparence dans la distribution des fonds internationaux à travers les ONG et les fondations.

Lamothe a conclu en affirmant qu’il est crucial d’écouter la population haïtienne pour trouver des solutions à la crise actuelle, soulignant l’importance de restaurer l’armée pour rétablir l’ordre public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading