12 juillet 2024

16.5 millions de dollars des fonds du PME seront débloqués pour Haïti

3 min read

À l’initiative du Partenariat mondial pour l’éducation (PME), le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a pris part, du 14 au 16 janvier, au siège de la Banque mondiale à Washington DC, à un atelier technique sur les perspectives de coopération au partenariat en éducation. Au cours de cette rencontre, la finalisation du Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF) et les mécanismes de financement des projets d’éducation en Haïti ont été passés au crible afin de les concorder avec les exigences des bailleurs.

Les deux exigences – révision des failles du plan décennal et l’établissement d’un groupe local en éducation- des bailleurs ont été discutées et satisfaites par les responsables du MENFP, afin que la contribution additionnelle de 16.5 millions de dollars US soit décaissée pour Haïti. Si l’on en croit Alice P. Albright, directrice générale du PME, le partenariat mondial est sensible aux problèmes d’Haïti et veut apporter sa contribution à l’effort de développement du pays en matière d’éducation. Mais les procédures pour l’obtention des fonds du PME ont beaucoup changé, d’où l’importance de cette rencontre.

Le directeur général de l’Office national de partenariat en éducation (ONAPE) qui a fait le voyage aux côtés du ministre CADET du directeur de l’Unité d’études et de programmation, Bayard Lapomeray, de l’inspecteur général, Gustave Joseph, et d’un représentant de la Primature, a insisté sur le fait qu’un consensus sur les priorités en éducation à financer entre le MENFP et le PME ainsi que les bailleurs de fonds a été trouvé. « Les bailleurs de fonds vont s’aligner sur les priorités de l’État et feront ce qu’on leur recommande. Les fonds destinés à Haïti constitueront un faisceau pour les projets en éducation définis comme priorité par le ministère », a indiqué Délima Pierre, directeur général de l’ONAPE.

D’autres partenaires techniques et financiers, notamment l’Union européenne, l’UNICEF, l’UNESCO et la Banque mondiale, étaient présents à ces échanges qui doivent aboutir à terme au déblocage des fonds pour Haïti dans le domaine de l’éducation et à un consensus sur les réaménagements possibles pour la finalisation du document final du PDEF. Le processus d’assurance qualité du PME, le modèle de financement, les commentaires et réactions sur le document du PDEF, l’élaboration d’une feuille de route sur les prochaines étapes dans la coopération PME-MENFP, les appuis de la Banque mondiale et du PME en appui au Système d’information pour la gestion de l’éducation (SIGE) du ministère sont les principaux thèmes qui seront abordés au cours de ces trois journées de travail, peut-on lire dans un communiqué du MENFP.

Le Partenariat mondial pour l’éducation soutient plus de 65 pays en développement dans le domaine de l’éducation. Il s’agit d’un partenariat qui regroupe de multiples acteurs et une plateforme de financement visant à renforcer les systèmes éducatifs des pays en développement afin d’augmenter de façon significative le nombre d’enfants scolarisés engagés dans un apprentissage efficace.

Source : Le Nouvelliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading