15 avril 2024

BLAISE Robelto Flanky: Et si les Capois(e) voudraient faire renaître la ville de ses cendres ?

2 min read

Et si les Capois(e) voudraient faire renaître la ville de ses cendres ?

Certains observateurs lisent sur le visage de la ville et ne voient que la tristesse et le regret de ses progénitures politiques trentenaires et plus, qui voient leur vision de progression quasiment limitée d’une certaine manière ou d’une autre, et une communauté victime de vicissitudes électorales secondaires plutôt malheureuse. Aujourd’hui, je vais m’accentuer sur la situation actuelle de la Mairie du Cap-haïtien qui est le cartel le plus mal imbu de ses devoirs, de ses responsabilités et de ses pouvoirs.

Le budget pour la fête patronale du Cap-haïtien pour l’année 2018 est estimé à 21 000 000 de gourdes pour une durée de 4 jours allant du 11 au 15 Août 2018. Un budget que j’estime être bidon ,car il va avoir normalement réduction après analyse au ministère de l’économie et des finances. En passant, je tiens à féliciter la belle équipe de la Sénatrice Dieudonne LUMA qui a pu arracher intelligemment 13 000 000 de gourdes pour un prétendu Festival de la mer qui était un gaspillage du fonds public de l’Etat Haiten, bref,cette année,les capois(es) vont avoir la pire saison de son histoire.

-Il est bruit et quelque part certain que le fonds retenu sera destiner à MARKETING PUB de tonton bicha ( le comédien) de la république de port-au-prince pour planifier l’organisation de la fête patronale prétextant qu’il n’y a pas de productions à cap-Haitien qui pourraient mieux organiser, générer des sponsors et gérer cette somme importante . C’est déjà le début de la monopolisation externe pour l’organisation du tricentenaire de la ville du cap-haitien en 2020,comme preuve, le carnaval National de l’année 2013 à cap-haitien tout était venu de la république de port-au-prince.

Les capois(e) estiment que les membres, incompétents comme eux seuls, du cartel de la mairie du cap-Haïtien ne représentent pas un échantillon des hommes et des femmes de la Ville.

La ville est mourante par méconnaissance des élus,il est temps de la revitaliser, d’apporter du sang neuf au côté des anciens compétents et expérimentés.

BLAISE Robelto Flanky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading