4 mars 2024

Combien coûte le parti FANMI LAVALAS à la famille VORBE, tout en voulant protéger les dilapidateurs du fond petrocaribe par Amnistie. Qu’avez-vous en tête M. Pacha Vorbe ? Blaise Robelto Flanky

4 min read

Combien coûte le parti FANMI LAVALAS à la famille VORBE, tout en voulant protéger les dilapidateurs du fond petrocaribe par Amnistie.

Qu’avez-vous en tête M. Pacha Vorbe ?

Fanmi Lavalas, propriété privée de Jean Bertrand Aristide, jeune prêtre élu démocratiquement président d’Haiti en 1991 avec 67 % des voix puis exilé par un coup d’état militaire le 30 septembre 1991.

Des centaines de personnes tuées, maltraitées et emprisonnées par les force Armées d’Haiti et les polices militaires, des milliers de personnes fuissent le pays pour les États-unis, le Canada, les Bahamas, les îles turcs and caicos, etc. sans compter ceux qui moururent noyés juste pour s’échapper à la répression du régime militari-inconstitutionnel.

Durant ses trois (3) ans d’exil chez l’oncle Sam, JBA est devenu un homme de bon commerce, et dès son arrivée le changement de l’homme se fait constater.

Il a été escorté par vingt mille hommes de l’armée Américaine, posture, discours, ambition de l’homme du peuple a changé total durant ses années à l’extérieur du pays. Le prêtre est devenu aimable, doux et en même temps très obéissant.

Les blancs se servent toujours d’eux « lè yo gen zanno kay òfèv » comme des canaux de communication pour faire passer leurs messages. Le tenancier Borlette qui a évoqué le mot amnistie n’est pas un innocent, il était un envoyé incapable d’apporter le message. Le charisme de JBA lui avait permis de faire accepter au peuple haïtien, par le biais de la chambre des députés et le Sénat haïtiens, loi d’amnistie qui constitue l’une des conditions de l’accord de septembre relatif à l’abandon des poursuites pénales contre les militaires. Les termes de cette législation restent très flous.

Les blancs se servent du chef de la police militaire, le lieutenant-colonel Michel François, les généraux Raoul Cédras, Philippe Biamby, et Jean-Claude Duperval pour donner la leçon au petit prêtre qui croyait qu’il était le nouveau Martin Luther king.

Malheureusement il ne tient pas ses promesses vis-à-vis de l’international au cours de son deuxième mandat de 2001 à 2004, Haïti etait dans presque la même situation que celle que nous vivons actuellement; des gangs armés, trafic de drogue, l’insécurité et la corruption font la loi, elle était au cœur de la TELECO, APN, DOUANES, ONA et les Coopératives. Le mot “chimère” a fait son entrée dans le nouveau vocabulaire populaire haitien et était attribué aux hommes de mains du régime Lavalas dont les groupes armés à l’époque.

Refoulé encore une fois en exile le 29 février 2004 par des assaillants engagés par l’international, le commandant de ce troupe était un ancien commissaire de police qui allait par la suite être un candidat malheureux a la présidence en 2006 et élu sénateur de la république en 2016, malheureusement il n’a même pas eu la chance d’entrer en fonction car ses anciens patrons étaient venus lui chercher, accusé de dealer de drogue, mais les rumeurs disent qu’il n’était pas obéissant et ne tient pas sa langue, et depuis lors Guy Philippe est en prison aux États-Unis.

Les élections de 2011 nous disent clairement que le règne de la politique ploutocratique qui par ailleurs remplace la démocratie à cause de l’effacement socio-économique qui s’installe en Haïti progressivement notamment au seins des partis politiques du RDNP et de FANMI LAVALAS.

Le fameux tenancier borlette qui a reçu en échange la tête du parti, prend des décisions en disant n’importe quoi au détriment des militants de base de ce parti. Il en est de même pour le parti LAVALAS dont Pachard Vorbe membre d’une commission provisoire du directoire a tenté de banaliser la proposition de l’opposition.

En revanche, les bases et les élus du parti Lavalas rejettent d’un revers de main cette position de Pacha Vorbe.

Il faut signaler aux citoyens qui se croyaient être membres de ce parti dont son propriétaire JBA prêt à faire la même action déliquescente mais d’une autre manière encore plus pire que le RDNP que la position de FANMI LAVALAS est floue mais trop claire pour les vrais politiciens, c’est aussi un devoir d’éclairer nos lecteurs:

a) vu que la proposition d’un juge de la cour de cassation pour remplacer Jovenel Moïse était de Moïse Jean Charles en premier lieu (plus besoin de faire des racontats sur l’histoire de discrimination intellectuelle entre *JBA & MJC.*

b) il est évident que la population pourrait exiger des enquêtes en enquête jusqu’aux deux coopératives SIMCOP et CŒUR UNIS dont une majeure partie de la population a perdu beaucoup de millions de dollars à l’époque.

C) montrer que désormais lavalas n’aborde pas en priorité les problèmes sociaux au profit de la bourgeoisie, traduit la déclaration de Pascha Vorbe. C’est une honte pour des hommes à pantoufles qui se réclament d’être de Lavalas, un Lavalas sans espoir, un Lavalas statistique pour la masse mais en réalité ce sont les Vorbes qui décident et bientôt les pauvres seront expulsés du parti.

Pacha Vorbe fait la loi causant une défection des membres qui estiment être humiliés par JBA.

Adieu Fanmi Lavalas.

Blaise Robelto Flanky

0 thoughts on “Combien coûte le parti FANMI LAVALAS à la famille VORBE, tout en voulant protéger les dilapidateurs du fond petrocaribe par Amnistie. Qu’avez-vous en tête M. Pacha Vorbe ? Blaise Robelto Flanky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading