21 février 2024

Décès de Henry Kissinger, diplomate américain de légende, à l’âge de 100 ans.-

3 min read
À l'âge de 100 ans en mai, Kissinger avait conservé son influence longtemps après avoir quitté ses responsabilités internationales. En juillet, il s'était rendu à Pékin pour des entretiens avec le président chinois Xi Jinping, qui l'avait salué comme un "diplomate de légende".

Henry Kissinger, le légendaire diplomate américain, est décédé à l’âge de 100 ans dans sa résidence du Connecticut, selon son cabinet de conseil. Figure incontournable de la diplomatie mondiale pendant la Guerre froide, Kissinger, qui a été secrétaire d’État sous les présidences de Richard Nixon et Gerald Ford, a marqué l’histoire par ses actions politiques. Son décès a été annoncé par son organisation, Kissinger Associates, qui a également souligné son rôle central dans la politique étrangère américaine.

La famille de Kissinger prévoit des funérailles privées, avec une cérémonie d’hommage publique prévue ultérieurement à New York. L’ancien président américain George W. Bush a salué Kissinger comme l’une des voix les plus fiables et écoutées en politique étrangère, exprimant ainsi le respect pour la contribution de Kissinger à la scène diplomatique.

Initiateur du rapprochement avec Moscou et Pékin dans les années 1970, Henry Kissinger a toutefois vu sa réputation entachée par des événements sombres de l’histoire américaine, tels que le soutien au coup d’État au Chili en 1973, l’invasion du Timor oriental en 1975 et la guerre du Vietnam. Sa réalpolitik, caractérisée par un calcul froid des intérêts nationaux, a suscité des critiques mondiales, faisant de lui une figure diplomatique controversée.

À l’âge de 100 ans en mai, Kissinger avait conservé son influence longtemps après avoir quitté ses responsabilités internationales. En juillet, il s’était rendu à Pékin pour des entretiens avec le président chinois Xi Jinping, qui l’avait salué comme un « diplomate de légende ».

La Chine a occupé une place particulière dans la carrière de Kissinger, jouant un rôle clé dans le réchauffement des relations sino-américaines et contribuant à la visite historique de Richard Nixon à Pékin en 1972. Cette initiative a mis fin à l’isolement de la Chine et a renforcé son ascension économique sur la scène mondiale. Parallèlement aux bombardements de Hanoï, Kissinger a également mené des négociations secrètes pour mettre fin à la guerre du Vietnam.

Né en 1923 en Bavière, Allemagne, sous le nom de Heinz Alfred Kissinger, il a fui le régime nazi pour devenir citoyen américain à l’âge de 20 ans. Ancien membre du contre-espionnage militaire et de l’armée américaine, il a poursuivi des études brillantes à Harvard, où il a également enseigné.

Reconnu par sa monture de lunettes distinctive, Kissinger est devenu le visage de la diplomatie mondiale lors de sa nomination par le président Richard Nixon à la Maison-Blanche en 1969, cumulant les postes de conseiller à la sécurité nationale et de secrétaire d’État de 1973 à 1975. Il a continué à exercer son influence sous le successeur de Nixon, Gerald Ford, jusqu’en 1977.

Sa signature d’un cessez-le-feu en 1973 avec le dirigeant nord-vietnamien lui a valu le prix Nobel de la paix, bien que cette distinction ait été entourée de controverses en raison du refus du lauréat vietnamien et des manifestations potentielles lors de la remise du prix à Oslo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading