17 avril 2024

Ensemble pour une nouvelle page d’histoire.

4 min read

Ensemble pour une nouvelle page d’histoire

J’ai suivi avec attention le dévouement de certains jeunes sur les réseaux sociaux pour faire la promotion d’une entente nationale dans l’objectif de sauver le pays de la regrettable situation à laquelle il fait face aujourd’hui. J’avoue que, compte tenu du laxisme et du désengagement de cette jeunesse, je ne m’attendais pas à une telle initiative.

En effet, le sombre tableau qui se dessine dans le pays est alarmant. On doit agir vite sinon “Pita ka pi tris”. Alors, je me surprends à constater que tant dans les médias que sur les réseaux sociaux, on ne pose que les mêmes problèmes et on ne se plaint que d’eux jour après jour et rien n’a jamais changé. Au contraire, la situation du pays va de mal en pis.

Tel un leitmotiv incessant, on ne cesse de constater la misère noire qui sévit au sein de la population haïtienne. Plus de 59% de la population vit sous le seuil de la pauvreté absolue et 24% dans une pauvreté extrême. En Haïti, se nourrir est un luxe, plus de 40% de la population souffre d’insécurité alimentaire. L’économie du pays est au bord du gouffre, on a une économie inflationniste, déficitaire, qui privilégie majoritairement l’importation. On importe plus qu’on exporte. En gros, la situation économique du pays est catastrophique. Les inégalités socio-économiques sont tellement criantes que suivant un rapport de l’UNICEF, plus de 63% des richesses du pays se trouvent concentrer entre les mains des plus riches. Plus de 60% de la population est au chômage.

Le niveau de l’éducation, quant à elle, diminue considérablement. L’ignorance, l’indécence et l’hypocrisie règnent partout. Le sens du bon fait place à la déraison. Au point que certains dirigeants offrent des scènes d’obscénités abjectes sous l’admiration complice et naïve de la population. Plus que jamais, une prophylaxie sociale est plus qu’indispensable en vue d’éviter le pire.

En outre, la situation politique marquée par la division, le clanisme et des luttes acharnées pour la prise du pouvoir rend davantage sombre l’avenir du pays. D’un autre côté, la justice est vassalisée. Elle est au service des plus forts au détriment des plus faibles. Encore plus, l’un des fléaux le plus redoutable est la corruption. Elle est systémique car, elle est réalité quotidienne de l’Etat.

Fort de tout cela, Haïti est devenue une poudrière qu’à la moindre étincelle, elle peut exploser. Les événements malheureux du 6 au 8 juillet l’en attestent. Donc, ce peuple qui se nourrissait d’espoir à travers les discours grandiloquents, truffés de mensonges des dirigeants, commencent à sortir sa tête de la fournaise de l’ignorance et de la naïveté.

L’heure a sonné pour que nous les jeunes, prenions notre engagement. La division, la haine, les luttes intestines ne nous amèneront à nul autre chemin que la destruction. C’est pourquoi je partage la proposition d’une entente nationale dans le pays. Nous devons utiliser les réseaux sociaux, les medias, et autres, pour faire la promotion de cette entente.

Nou dwe fè yon Antant Nasyonal pou nou akouche yon lòt Pak Sosyal. Se yon tèt ansanm ke nou tout nan peyi a dwe fè, tout sektè ki nan sosyete a, tout kouch sosyal, moun nwa kou moun wouj, pòv kou rich, pou nou defini yon plan èstratejik pou di men kòman nou vle peyi a ye e men pa ki fason nou vle pase pou nou oryantel e devlopel. Atravè sa, tout moun pral priyorize enterè siperyè nasyon an. Se konsa tout pwoblèm nou sot site yo la apre 25 a 30 lane n’ap ka wè yap rezoud.

Anpil peyi nan mond lan fè sa deja, tankou peyi Rwanda nan Lès Afrik kite gen yon gwo jenosid nan lane 1994, kote 2 tribi tap goumen (Tutsi ak Hutu). Apre jenosid la, yo te wè nesesite pou yo te sove peyi yo pandan anpil lòt nasyon nan mond lan pat wè avni pou yo. Ebyen, yo te ini yo, defini yon pak sosyal ant yo pou yo te devlope peyi yo. Jounen jodia, 24 lane apre peyi Rwanda se yonn nan peyi ki fè plis pwogrè nan kontinan afrik la. Kidonk, nou menm nan peyi Dayiti se sèl solisyon sa ki ka sove nou. Si nou pa antann nou sou yon pak sosyal peyi a ap detwi nan men nou. Paske tout peyi sou latè ki pran chimen devlòpman ak pwogrè se nan tèt ansanm yo fè sa. Se sak fè nou menm kòm jèn nou sipoze motè ki pou pèmèt antant sa fèt nan peyi a. Nou dwe òganize nou pou nou fè mesaj la pase. Rankontre ak tout sektè nan peyi a pou nou fè yo wè nesesite a. Fè konferans deba sou konsèp la nan tout peyi a, fè tout moun tribò pabò konprann inisyativ la epi anbake ladan’l. Konsa n’ap ka sove peyi a.

Ansanm nou kapab!

Djadley PETIT-HOMME

Citoyen haïtien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading