20 février 2024

Haïti-Crise: Le dossier des Sénateurs dont leur mandat a été écourté prend une tournure inquiétante pour Jovenel Moïse.-

2 min read

Le Conseil Électoral Provisoire (CEP), organe responsable de surveiller l’application et la violation du décret électoral, est la seule instance capable de stopper cette guerre existant entre les pouvoirs exécutif et législatif à en croire les prescrits de l’article 197 de la Constitution. À cet effet, 72 heures après le dépôt de la plainte des Sénateurs concernés par la décision unilatérale et dictatoriale de Jovenel Moïse d’écourter leur mandat, au bureau du Conseil Électoral Provisoire (CEP), le Conseil par sa batterie d’avocats déclare avoir pris acte de cette plainte contre le Président Jovenel Moïse pour avoir enfreint la constitution et le décret électoral 2015.

Le conseiller électoral Kenson Polynice a mentionné que le CEP répondra à la plainte des Sénateurs signataires à savoir: Jean Renel Sénatus, Jean Marie Salomon, Dieupie Chérubin, Ronald Larêche, Nenel Cassy, Dieudonne Luma Etienne, et prend en compte la position des deux autres dont Willot Joseph et Onondieu Louis qui exigent eux-aussi le respect de la constitution et du décret électoral 2015 définissant la durée de leur mandat.

Mais, il faut noter que le dernier tweet du Président de la République est tout simplement un constat non-administratif et illégal dont tout autre citoyen pouvait faire et publier sur tweeter. Quoique le CEP va procéder à l’étude de cette plainte dans les 24 heures qui suivent; les citoyens lecteurs de Lakayinfo se demandent perplexe mais, quelle sera la prochaine étape?

Après l’étude de la plainte, le Conseil Électoral Provisoire (CEP), dans les 24 heures à venir, devra transférer le dossier à la Direction des Affaires Juridiques (DAJ) pour une étude minutieuse avant de constituer un Bureau du contentieux Electoral National (BCEN) spécial trancher les contentieux. Le Sénat est le dernier rempart de la démocratie en Haïti, malgré les imperfections des trois pouvoirs de ce pays; l’anarchie et l’autocratie ne sauraient faire ombre à notre jeune démocratie.

Pour les Sénateurs détenant un certificat de Premier Senateur en 2015, le combat qu’ils mènent n’a rien à voir avec les privilèges et un quelconque pouvoir, mais pour l’honneur et le respect de la constitution et du décret électoral 2015.

Blaise Robelto Flanky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading