17 juillet 2024

Jean Charles Moïse appelle à une escalade de la violence pour renverser Ariel Henry : « Mettre le pays à feu et à sang »

2 min read

d’une conférence de presse le vendredi 2 février 2024, le leader du mouvement Pitit Desalin, Jean Charles Moïse, a lancé un appel sans équivoque à la mobilisation à Port-au-Prince le dimanche 4 février 2024. Cette date marquera le début d’une série de manifestations visant à contraindre le Premier ministre Ariel Henry à quitter ses fonctions.

Moïse a exhorté les citoyens à rejoindre les manifestations et à occuper les rues pour exprimer leur opposition au maintien d’Ariel Henry au pouvoir. Les itinéraires prévus pour les manifestations ont été annoncés, avec pour objectif final la résidence officielle du Premier ministre à Musseau.

Cependant, Moïse a également formulé des menaces incendiaires en cas de refus d’Ariel Henry de démissionner. Il a déclaré sans équivoque : « S’il ne veut pas quitter le pays, mettez le feu partout. Faites tout ce que vous voulez pour libérer le pays », laissant entendre une escalade potentielle de la violence si ses demandes ne sont pas satisfaites.

En outre, Moïse a affirmé avoir eu des discussions avec divers membres de l’opposition, y compris l’ancien chef rebelle Guy Philippe, dans le but de renforcer la mobilisation contre Ariel Henry. Il a également appelé les forces de l’ordre, y compris la police et la Brigade de Sécurité des Aires Protégées (BSAP), à se joindre au mouvement pour renverser le gouvernement en place.

Les propos de Moïse ont suscité des réactions mitigées, certains les qualifiant d’irresponsables sur les réseaux sociaux. Cependant, ils témoignent de la tension croissante et du climat politique instable en Haïti, où les frustrations populaires s’intensifient face à une crise économique et politique persistante. La journée du 4 février s’annonce donc comme un moment crucial pour l’avenir politique du pays, avec des conséquences potentiellement graves en cas de confrontation entre les manifestants et les autorités.

1 thought on “Jean Charles Moïse appelle à une escalade de la violence pour renverser Ariel Henry : « Mettre le pays à feu et à sang »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading