15 juillet 2024

La nouvelle tour de contrôle de l’Aéroport Toussaint Louverture sur la voie de l’opérationnalité d’ici juillet 2024.-

2 min read

Les travaux de la nouvelle tour de contrôle de l’aéroport international Toussaint Louverture avancent rapidement, avec le fût métallique de la vigie prenant forme et le bâtiment technique en construction. Le radar de contrôle aérien, déjà installé, a été testé avec succès. Une délégation de la Banque interaméricaine de développement (BID) a visité le site le 12 décembre pour évaluer les progrès, accompagnée du directeur général de l’OFNAC, Laurent Joseph Dumas.

La Banque Interaméricaine de Développement (BID) et le trésor public financent cette nouvelle tour de contrôle. Un responsable du ministère des Travaux publics a informé Le Nouvelliste que les travaux sont avancés, prévoyant une opérationnalité d’ici juillet 2024.

La tour, qui comptera six niveaux, sera complétée par un bâtiment technique en phase avancée de construction. Une fois achevée, des étapes telles que l’ameublement, l’installation d’équipements et la formation des techniciens suivront, visant une opérationnalité vers juillet 2024.

Outre le site principal à Maïs Gaté, d’autres sites à Paillant, Kenscoff, et au Cap-Haïtien seront intégrés au dispositif de contrôle, avec des travaux en cours pour équiper ces emplacements. Le radar de contrôle, déjà acheté et installé, sera fonctionnel une fois le bâtiment technique équipé. Cela permettra un meilleur contrôle de l’espace aérien haïtien, améliorant la rentabilité du trafic aérien.

3 thoughts on “La nouvelle tour de contrôle de l’Aéroport Toussaint Louverture sur la voie de l’opérationnalité d’ici juillet 2024.-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading