4 mars 2024

PETROCARIBE LE DÉBUT DE LA DANCE PETROCARIBE QUAND le sénateur YOURI LATORTUE combat pour la reddition de comptes, ça commence en ordre décroissant.

2 min read

PETROCARIBE

LE DÉBUT DE LA DANCE PETROCARIBE

QUAND le sénateur YOURI LATORTUE combat pour la reddition de comptes, ça commence en ordre décroissant.

WASHINGTON – Les Etats-Unis ont gelé mardi les actifs du sénateur dominicain Felix Bautista Rosario, qu’ils ont accusé d’actes de corruption liés à la reconstruction d’Haïti après plusieurs catastrophes naturelles.

Le Bureau du Contrôle des Actifs Etrangers (OFAC), rattaché au Département du Trésor, a déclaré qu’il interdisait également aux personnes physiques et morales américaines de faire des transactions financières et commerciales avec Bautista Rosario et ses cinq sociétés: Constructora Hadom SA, Hadom SRL Solutions électriques et mécaniques, Seymeh Ingeniería SRL, Inmobiliaria Rofi SA et Constructora Rofi SA.

« Le sénateur Bautista a utilisé sa position pour faire de la corruption, y compris des profits avec des efforts humanitaires liés à la reconstruction en Haïti », a déclaré Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor pour le terrorisme et le renseignement financier. Washington a déclaré que Bautista Rosario a été publiquement accusé de blanchiment d’argent et que, après avoir déménagé, il a obtenu un contrat du gouvernement haïtien pour 10 millions de dollars pour des travaux de reconstruction, mais n’a pas terminé les travaux.

Les sanctions sont couvertes par la loi Magnitsky adoptée par le Congrès en 2012. La loi porte le nom de l’avocat russe Sergueï Magnitski, qui est mort en prison après avoir dénoncé une fraude fiscale impliquant des responsables russes.

La loi a été élargie en 2016 pour permettre aux États-Unis de traiter les violations des droits de l’homme dans n’importe quel pays, pas seulement en Russie. OFAC a déclaré avoir sanctionné depuis janvier 2017, 33 personnes et entreprises liées à la violation des droits de l’homme et de la corruption dans au moins 10 pays.

Les Etats-Unis ont sanctionné l’homme d’affaires dominicain Angel Rondón Rijo l’année dernière après avoir été arrêté et accusé par les autorités dominicaines d’avoir reçu des pots-de-vin de l’entreprise de construction brésilienne Odebrecht.

Très bientôt les acteurs locaux auront une idée plus claire de ce qui les attend pour leur crime transnational, la bataille pour la reddition de comptes ne s’arrêtera pas.

Robelto Flanky BLAISE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading