15 juillet 2024

Pierre Espérance dénonce le renforcement du PHTK et un népotisme débridé dans le cabinet Conille.-

2 min read

Pierre Espérance, directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), critique sévèrement la composition du nouveau cabinet ministériel du Premier ministre Garry Conille. Selon Espérance, cette formation ministérielle renforce le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et entérine un népotisme sans précédent, compromettant ainsi les enquêtes cruciales sur le gaspillage du fonds Petro Caribe et le massacre de La Saline.

La composition du cabinet, rendue publique dans le journal officiel Le Moniteur, a suscité des critiques immédiates de la part de Pierre Espérance. Selon lui, le Premier ministre Garry Conille perpétue un système politique réactionnaire, en contradiction flagrante avec les promesses de rupture et de réforme faites par les membres du Conseil Présidentiel de Transition (CPT). Espérance accuse Conille de renforcer le PHTK en attribuant des ministères clés à ses alliés, une manœuvre qui compromet la neutralité politique nécessaire à l’approche des élections.

Espérance met en garde contre les implications de cette composition ministérielle sur les enquêtes en cours. Il affirme que les nominations actuelles visent à enterrer les dossiers sensibles tels que l’utilisation des fonds Petro Caribe et les massacres d’État. Selon lui, les ministres choisis, proches du PHTK, sont susceptibles de bloquer toute tentative de justice et de transparence.

La nomination de certains ministres a provoqué des réserves et des critiques. Le conseiller Dr Louis Gérald Gilles est particulièrement visé pour ses choix controversés, notamment celui du Dr Georges Fils Brignol au ministère de la Santé Publique et celui de Marie Françoise Suzan au ministère de la Condition Féminine. Ces choix ont été dénoncés pour « droit de cuissage » et manque de maturité, alimentant davantage les accusations de népotisme.

Pierre Espérance appelle la société civile à rester vigilante et à se mobiliser contre ce qu’il décrit comme une dérive politique dangereuse. Il insiste sur la nécessité pour le gouvernement de respecter ses engagements de transparence et de justice, et de permettre aux enquêtes cruciales de se dérouler sans ingérence politique.

La formation du cabinet ministériel par le Premier ministre Garry Conille a déclenché une vague de critiques, avec des accusations de renforcement du PHTK et de népotisme de la part de Pierre Espérance. Alors que le pays fait face à des défis importants, ces choix controversés soulèvent des questions sur l’avenir des enquêtes cruciales et la direction politique d’Haïti. Espérance et d’autres voix de la société civile demandent des réformes immédiates pour garantir une gouvernance plus transparente et juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading