27 mai 2024

TPS : l’administration Trump octroie un nouveau délai d’un an à Haïti.-

2 min read

Le Département américain de la Sécurité intérieure (DHS) a annoncé, le vendredi 1er novembre 2019, sa décision, via un document fédéral, de proroger jusqu’au 4 janvier 2021 la validité du programme de Statut de protection temporaire (TPS, en anglais) pour les bénéficiaires d’Haïti. Durant la période désignée, les bénéficiaires du programme sont donc autorisés à rester aux États-Unis, ils ne peuvent pas être déportés et sont autorisés à obtenir des autorisations d’emploi tant qu’ils continuent de satisfaire aux exigences du TPS.

Les 60 000 Haïtiens détenteurs du TPS, qui attendaient anxieusement le mois de janvier 2020 en rongeant leurs freins, se voient accorder un sursis de 365 jours par l’administration Trump pour se mettre en règle afin de ne pas se faire expulser du territoire américain.

Outre les ressortissants haïtiens, les détenteurs d’El Salvador, d’Honduras, du Népal, du Nicaragua et du Soudan bénéficient également de ce nouveau sursis du DHS.

En effet, comme spécifié dans le document fédéral, le TPS restera en vigueur jusqu’au 4 janvier 2021, à compter de la date d’expiration du 2 janvier 2020 pour les bénéficiaires  d’Haïti, d’El Salvador, du Nicaragua et du Soudan; du 5 janvier 2020 pour les bénéficiaires du Honduras) ; et du 24 mars 2020 pour les bénéficiaires du Népal.

Selon le document officiel, la décision du DHS prolonge automatiquement la validité des documents d’autorisation de travail, entre autres.  « Ces personnes (les bénéficiaires) peuvent montrer leur documentation d’autorisation de travail  automatiquement étendu à des employeurs pour démontrer qu’elles ont une autorisation d’emploi, afin d’expliquer que leur documentation relative au TPS a été prolongée jusqu’au 4 janvier 2021 », précise l’annonce du Département américain de la Sécurité intérieure.

Cette extension du statut de protection temporaire n’enlève en rien la détermination de l’administration Trump, qui continue de se battre devant les tribunaux pour mettre fin au programme. À titre de rappel, plusieurs actions en justice ont été intentées pour contester la décision de l’administration Trump d’annuler le TPS pour les immigrants originaires d’Haïti, du Nicaragua, d’El Salvador et du Soudan.

Les Haïtiens ont bénéficié du TPS suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010 sous l’administration Obama et ont été autorisés à vivre et à travailler temporairement aux États-Unis. Pour ces détenteurs haïtiens du TPS, cette extension d’un an est loin d’être la solution permanente à leurs problèmes vu qu’elle ne les dispense pas de chercher à devenir des résidents permanents ou des citoyens américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading