27 mai 2024

Cap-Haitien est sous la menace des sbires du régime Phtk.-

2 min read

Les habitants de cité Lescot, de bas Ravine (rue 24) et d’autres foyers de résistance populaire au Cap-Haïtien font objet de graves menaces de la part des fanatiques et certaines patrouilles de la Police Nationale d’Haïti qui exécutent des ordres venant du délégué départemental, Pierrot Degaul Augustin, en lieu et place de leurs supérieurs hiérarchiques. Ces policiers chargés d’exécuter des basses besognes sont la preuve tangible de l’anarchie instituée dans toutes nos institutions par le Président Jovenel Moïse dans sa folie de devenir dictateur en plein 21e siècle.

Des mandats d’amener émis en toute illégalité contre des leaders et des militants qui s’opposent à la corruption, la dilapidation et aux massacres d’Etat perpétrés contre des habitants des quartiers populaires du pays. Au Cap-Haïtien c’est la tornade, des militants sont activement recherchés et menacés de mort par de nombreux bandits notoires recrutés par le représentant de l’exécutif dans le Nord, le délégué départemental Pierrot Degaul Augustin, comme auxiliaires à la police. Ces bandits sont autorisés à passer à tabac sous l’œil passif et complice des policiers tous ceux qui sont des opposants zélés dans les foyers de résistance.

Depuis l’arrivée de Pierrot Degaul Augustin à la tête de la délégation, c’est la cruauté et la force brutale qui s’y installent. On se souviendra toujours de cette photo montrant le délégué et un gang armé en uniforme vert d’olive le jour de son installation. Les riverains ne cessent de témoigner leur mépris par rapport à ces dirigeants sans vergogne qui les représentent et qui gèrent la cité. Au Cap c’est un trio infernal pour réprimer les opposants du régime au pouvoir:

1) le délégué départemental et son groupe paramilitaire

2) le commissaire de police de la ville et ses quelques policiers partisans

3) le commissaire du régime (commissaire du gouvernement) sans moralité aucune qui viole la liberté individuelle et qui agit en dehors des lois.

Jusqu’où ces fanatiques de Jovenel Moïse vont marcher sur le sang et les cadavres de ces jeunes dont leur seul péché mortel serait de s’opposer aux gabegies de ce régime. Jusqu’à présent les dieux protecteurs de Jovenel Moïse ne pipent mot, au contraire ils se réjouissent des dégâts du monstre qu’ils ont créé par leur support aveugle au détriment du peuple Haïtien (#Suivez mon regard).

Blaise Robelto Flanky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading