17 avril 2024

Des partis politiques haïtiens appellent à la nomination d’un juge de la Cour de Cassation pour diriger la transition.-

Dans une lettre adressée aux Chefs d’État et de Gouvernement de la CARICOM, des dirigeants de partis et regroupements politiques haïtiens expriment leurs inquiétudes quant à la proposition de solution à la crise politique actuelle.

Signée par des figures telles qu’Edmonde Supplice Beauzile, Levaillant Louis-Jeune, Marjory Michel, Maître Andre Michel, Fils Aime Ignace St Fleur et Gino Bonet, la lettre met en lumière les préoccupations concernant la mise en place d’un Conseil Présidentiel de Transition (CPT) de sept membres et deux observateurs, proposé par la CARICOM.

Les signataires reconnaissent les efforts de la CARICOM pour résoudre la crise politique en Haïti mais soulignent que la proposition actuelle semble peu orthodoxe et éloignée du cadre légal et constitutionnel du pays.

Ils expriment leur préoccupation quant à la viabilité de cette formule complexe et appellent à une réévaluation de la situation.

En particulier, les signataires remettent en question la capacité du CPT à fonctionner efficacement, citant des désaccords persistants sur le choix des membres et des menaces de certains de quitter le processus si leurs candidats ne sont pas sélectionnés. Ils plaident en faveur d’une alternative : confier la présidence de la transition à un juge de la Cour de Cassation, en collaboration avec un Premier ministre et un gouvernement inclusif d’unité nationale.

Ils soulignent que cette formule a déjà fait ses preuves pendant la période difficile de 2004 à 2006 et qu’elle faciliterait les prises de décision, contrairement à un conseil de sept membres plus deux observateurs.

Les signataires appellent à un accord politique pour assurer une transition fonctionnelle et efficace et exhortent la CARICOM et ses partenaires à prendre en compte leurs préoccupations pour éviter davantage d’instabilité et de confusion à la tête de l’État.

La lettre, signée par des personnalités politiques éminentes, appelle à une réflexion sérieuse sur les meilleures voies à suivre pour résoudre la crise politique en Haïti et met en lumière l’importance d’une gouvernance inclusive et efficace pendant cette période transitoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading