17 juillet 2024

HAITI: Ralliement à la Russie contre l’Occupation Étrangère – La Voix des Acteurs et Leaders

11 min read
Depuis les débuts de la nation haïtienne, le racisme a fait qu’il était difficile pour des Blancs aux USA d’accepter l’indépendance d’une ancienne nation d’esclaves…mais ici aux Etats-Unis il y a encore du racisme…Haïti continue d’être vu différemment par rapport à d’autres pays dans la région, en Amérique latine ou des pays de la Caraïbe. Je ne sais pas comment réparer cela sinon que promouvoir l’auto-détermination des Haïtiens »

« Un Front Uni S’Oppose à l’Ingérence et Revendique l’Autodétermination »

Le drapeau russe flottait devant l’ambassade des États-Unis en Haïti lors de la manifestation du 22 octobre 2022.

Son Excellence, Monsieur Dmitry  Polyanskiy, Représentant de la Fédération de Russie auprès du Conseil de Sécurité des Nations Unies  

Monsieur l’Ambassadeur,

Nous, Organisations et Personnalités signataires de cette lettre, voulons en premier lieu vous féliciter et vous remercier d’avoir pensé à consulter les acteurs haïtiens sur le terrain afin de recueillir leurs opinions en ce qui concerne la question de l’envoi d’une force armée d’occupation qui, comme annoncé, aurait pour mission, entre autres, de combattre les gangs armés et rétablir un climat de sécurité en Haïti. Nous apprécions à sa juste valeur votre remarquable démarche visant une meilleure compréhension de la réalité du terrain évitant ainsi de se laisser broyer par cette machine géante de propagande politique actionnée contre Haïti dans l’objectif précis de semer la confusion et de l’engloutir en silence. 

Votre initiative pourra assurément contribuer à enrayer la dérive américano-onusienne, assimilée à un complot criminel consistant à vouloir imposer, par tous les moyens et pour la défense de leurs intérêts exclusifs, une nouvelle occupation étrangère en Haïti. Pour y parvenir, l’actuel gouvernement américain  et le Secrétaire général des Nations Unies tentent de gommer les expériences historiques particulièrement douloureuses, tragiques et catastrophiques des différentes occupations militaires déjà effectuées soit par le gouvernement américain directement ou sous couvert de l’ONU. 

En ce sens, il nous parait opportun d’attirer votre attention sur  les points suivants :

1-Les gangs armés, outils de légitimation  de l’occupation étrangère                                                                

Pour préparer l’opinion publique nationale et internationale à accepter l’inacceptable, le gouvernement de facto actuel et les gangs armés sont activement et quotidiennement mobilisés en vue d’aider à renforcer le chaos fabriqué devant servir de justification à l’occupation. Dans la même optique, une certaine presse nationale et internationale acquise à leur cause est également mobilisée en vue de faire marcher la grosse machine de propagande destinée à assurer ce que Edward S. Herman et Noam Chomsky appellent la fabrication du consentement.

2- Le support officiel de l’ONU et sa complicité choquante et répétée vis-à-vis d’un gouvernement de facto 

Nous tenons à vous informer que la demande illégale d’une intervention militaire qui sert de prétexte au Secrétaire général de l’ONU, M António Guterres et à l’administration Biden a été formulée par un gouvernement haïtien  de facto et décrié. Ce gouvernement est prêt à tout pour assurer son maintien au pouvoir et continuer ainsi à opprimer le peuple haïtien au profit de ses supporteurs internationaux, ses patrons pour lesquels il travaille. Une telle sollicitation est de nature à pénaliser encore plus le peuple haïtien et  à entraver la jouissance de son droit légitime à l’autodétermination reconnu par la charte même de l’ONU.  De plus, l’actuel gouvernement haïtien de facto n’a ni titre, ni qualité, ni légitimité, ni provision légale l’autorisant à engager notre pays dans cette aventure dangereuse. Une telle demande représente au regard de la Constitution haïtienne, un crime de haute trahison puni par l’article 21.1 de ladite Constitution. En outre, la présence d’une force d’occupation  traduisant une ingérence étrangère sur le sol national constitue une violation de la Convention de Vienne sur le Droit des Traités (Art.14).

3-Le non-respect par les Etats-Unis d’Amérique de la Résolution 2653 (2022) adoptée depuis octobre 2022 par le Conseil de Sécurité relative à l’interdiction du trafic d’armes vers Haïti  

Une enquête de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) atteste que les armes et munitions utilisées par les gangs à des fins terroristes contre la population proviennent surtout des Etats-Unis d’Amérique. Il suffit d’obtenir l’arrêt immédiat de l’approvisionnement en armes et munitions des gangs qui sèment la terreur en toute impunité et en toute quiétude, pour parvenir rapidement à bloquer leurs actions criminelles. Si le gouvernement américain accepte enfin d’appliquer effectivement au niveau de ses douanes frontalières, de ses ports et aéroports les mesures de contrôle nécessaires et particulièrement la Résolution 2653 (2022) adoptée par le Conseil de Sécurité le 21 octobre 2022 interdisant le trafic d’armes des Etats-membres de l’ONU vers Haïti, les gangs seront inopérants. Une fois coupées leurs principales sources d’approvisionnement en armes et minutions, une fois leurs financeurs-euses paralysés, les gangs seront certes incapables de continuer à semer la terreur. Ils  seront également dans l’impossibilité de continuer à kidnapper, massacrer la population,  dans l’impossibilité de contrôler stratégiquement l’ensemble des quartiers populaires urbains et des zones rurales les plus riches. Si on y parvient vraiment, point n’est donc besoin d’envisager une intervention militaire étrangère pour soi-disant contrecarrer leurs actions criminelles. 

4- Quid d’un appui technique annoncé à répétition en faveur de la Police Nationale d’Haïti alors que de puissants chefs de gangs sont des protégés des plus hautes autorités en place y compris les autorités policières ?

Suivant des informations recueillies de sources fiables, les gangs sont au service et opèrent sur commande notamment du pouvoir en place, ainsi que du Core Group dirigé par les USA. Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), en ce sens, rapporte dans un communiqué de presse en date du 26 juillet 2023 que : « depuis le 15 janvier 2023, Vitelhomme INNOCENT – présenté par plus d’un comme le protégé du Directeur General de  la Police, Frantz ELBE et de plusieurs autres haut-gradés de la PNH – circule dans un cortège composé, entre autres, de deux (2) véhicules portant respectivement des plaques d’immatriculation Service de l’Etat et Officiel et d’un véhicule de l’institution policière de marque Toyota Pick-up double cabine immatriculé 1-01191 clairement identifié comme appartenant à la PNH. » 

Et le RNDDH de poursuivre : « le 16 juillet 2023, vers 20:00 heures, douze (12) véhicules portant des plaques d’immatriculation Service de l’Etat et Officiel, se sont rendus dans le fief de Vitelhomme INNOCENT où s’est tenue une rencontre de plusieurs heures. Depuis, les attaques de Vitelhomme INNOCENT à l’encontre des populations de la Croix-des-Bouquets, de Delmas, de Pétion-Ville et de Tabarre se sont intensifiées.»

Ces informations confirment que l’actuel gouvernement et le Chef de la Police Nationale d’Haïti, Frantz Elbe sont de connivence avec les gangs qui sèment la terreur, augmentent l’insécurité sur commande. Ce gouvernement corrompu et criminel rejeté par le peuple haïtien est fortement soutenu par l’ONU, les USA, la France etc. Par conséquent, si le Secrétaire Général de l’ONU et l’Administration Biden entendent véritablement combattre les gangs et rétablir un climat de sécurité, ils n’ont nullement besoin d’une force d’occupation. Ils savent parfaitement bien ce qu’il conviendrait de faire.

Force est d’admettre qu’en cherchant par tous les moyens à imposer l’occupation étrangère, l’ONU et les USA n’ont aucunement la volonté d’aider le peuple haïtien à éliminer les gangs armés pour ramener la sécurité mais de préférence cherchent à se donner un autre moyen de mieux dominer le peuple haïtien, le soumettre à leurs dictats et obtenir la voie libre pour l’exploitation des richesses du pays en toute quiétude et impunité.

5- Le cri du peuple haïtien : rejet de l’ingérence étrangère et respect de son droit à l’auto-détermination

Monsieur l’Ambassadeur

Pour terminer, nous voulons souligner à votre attention ce que nous avions déjà indiqué dans une lettre adressée au Secrétaire Général à savoir  que le peuple haïtien attend de l’ONU et de toute la communauté internationale une solidarité agissante qui respecte son indépendance politique, sa souveraineté et son droit à l’autodétermination. 

Nous ne saurions, dans cette dynamique, faire l’économie des propos d’un Envoyé Spécial du gouvernement américain en Haïti, Daniel Foote, qui a jugé bon d’élever la voix face au constat de l’ingérence conduisant au piétinement incessant de la souveraineté du peuple haïtien par les différentes administrations américaines. Selon l’Emissaire américain : « Depuis les débuts de la nation haïtienne, le racisme a fait qu’il était difficile pour des Blancs aux USA d’accepter l’indépendance d’une ancienne nation d’esclaves…mais ici aux Etats-Unis il y a encore du racisme…Haïti continue d’être vu différemment par rapport à d’autres pays dans la région, en Amérique latine ou des pays de la Caraïbe. Je ne sais pas comment réparer cela sinon que promouvoir l’auto-détermination des Haïtiens ». Il a, en outre, déclaré,: « Ce cycle des interventions politiques internationales en Haïti a constamment produit des résultats catastrophiques ».

En résumé, l’intervention militaire injustement sollicitée et à laquelle s’accrochent l’actuel Secrétaire Général de l’ONU et les USA ne saurait en aucune manière garantir la paix et la sécurité ou combattre les gangs armés en mission… 

Haïti a connu déjà diverses expériences douloureuses d’intervention militaire qui n’ont fait qu’empirer sa situation. Des dizaines de milliers de familles haïtiennes gardent encore le goût amer du lourd tribut laissé par les diverses missions onusiennes d’occupation particulièrement celle dénommée MINUSTAH qui a introduit le fléau meurtrier du choléra en 2010. De plus, cette intervention armée s’inscrit dans un projet impérialiste de consolidation du pouvoir en place insupportable et rejeté par le peuple. Elle entre, en particulier,  dans un plan stratégique et machiavélique de renforcement de la tutelle imposée par les puissances impérialistes en vue de parvenir à un contrôle politique systématique d’Haïti pour mieux conforter l’ingérence étrangère et assurer le pillage de ses richesses. 

Le peuple haïtien en souffrance mais en lutte exige le départ sans condition de cette équipe gouvernementale corrompue, criminelle, discréditée et une Haïti souveraine, libérée de l’ingérence des puissances impérialistes. Il ne veut plus de Monsieur Ariel Henry qu’il a déjà rejeté à cause de son incapacité,  de son insensibilité, de  son inhumanité, de sa trahison et de la servilité avec laquelle il exécute, au détriment des intérêts nationaux, les dictats funestes du Core Group qui l’a installé, contre la volonté populaire, à la tête de notre pays.  

Il réclame en outre, l’envoi en urgence sur le terrain d’une commission d’enquête indépendante incluant, entre autres, des représentants de la Russie et de la Chine pour une évaluation d’abord du niveau de complicité entre les gangs armés, le Core Group et le pouvoir en place et ensuite pour une évaluation de ces dix-huit années d’accompagnement de l’ONU ayant conduit à la situation chaotique actuelle. Elle sera chargée ainsi d’évaluer les résultats concrets des différentes missions onusiennes d’occupation déjà envoyées en Haïti et notamment de la dernière en date,  le BINUH.

Aussi, l’ONU et les USA, pour rétablir leur éthique, leur moralité ainsi que leur humanité, ne doivent plus rentrer dans la logique d’ajouter du mal au mal haïtien. Dans cette perspective, ils doivent abandonner sans délai ce projet illicite et machiavélique d’intervention militaire internationale en Haïti qui risque d’empoisonner un peu plus la situation sur le terrain. .

Vous avez donc un rôle crucial à jouer en refusant la voie de la complicité dans la déstabilisation d’Haïti et en vous opposant, pour le plus grand bien de notre pays, au projet criminel américano-onusien d’occupation.

Nous restons disponibles pour un approfondissement du dossier et pour répondre à vos interrogations additionnelles   y compris devant le Conseil de Sécurité.

Vous remerciant à l’avance de l’attention que vous porterez à la présente, nous signataires, vous prions d’agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de notre haute considération.

Suivent les signatures :

Alternative Socialiste (ASO) / Jean Hénold Buteau et Jean-Paul Bastien

ALBA MOVIMIENTOS, Chapitre Haïti /Islanda Micheline Aduel

Michel Frantz Grandoit, prêtre engagé

Comité Democràtico Haitiano en Argentina / Henri Boisrolin

KONAKOM, Dunois Erick Cantave

NEHRO / Josue Renaud

Me Jean Oreste Junior Appilar Morin

Réseau caribéen Panafricanistes / Mirtha Desulme

Mouvement des Jeunes carrefour feuilles / Joseph Fenel

Inisyativ Patriyòt Maryen (IPAM) / Hugues Célestin

Tèt Kole Ti Peyizan Ayisyen / Origène Louis

Sek Makandal/Wendy Mentor

Esklav Revòlte / Jean Wilgins Charles

Latibonit Kanpe pou Ayiti (LAKAY) / Rigaud Velumat

Grandans Reveye / Legagneur Bouchensky

PPN / Bernadin Kény 

Georges Eddy Lucien / citoyen engagé

James darbouze /  citoyen engagé

Òganizasyon Feminis Danto / Vanessa Jeudi

BRIGADA DESSALINES / Ricardo Cabaño

Rezistans pou Ayiti / Patrice Célestin 

Mouvman Revolisyonè pou Liberasyon Mas yo (MORELIM) / Nelio Petit-Homme

COMIPOL/ Ernso Ertilus et Julio Fils Cham

Union Nationale des Normaliens-nes d’Haïti (UNNOH) / Péguy Noel

Kolektif Solidarite, Idantite ak Libète (KSIL) / Rudy Prudent

Konbit Ayisyen pou Lojman Altènatif (KAYLA) / Francia Pierrette

KOPI / Raimy Ysmael 

Platfòm Ayiti Vèt (PAV) / Saico Jean Michel Sévère

Inisyativ 109 / Luckner Jabouin

Union Syndicale des Transporteurs Haïtiens (USTRAH) / Venès Junior Many

Asosyasyon Viktim Masak Leta nan Katye Popilè yo (AVIMEKP) / Nevelson Jean-Baptiste

Antèn Ouvriye / Reyneld Sanon

Nou se Dorval / Iswick Théophin 

Rezo Òganizasyon Nòdwès / Kerby Joseph

MODÒD / Jose Félix 

Rezo Òganizasyon Marigo / Lainé Louis 

AJ3L / Kerly Dubréus 

Platfòm Oganizasyon pou Ideyal Bwawon Tonè / Hugues-Capè Mondésir

FGPB / Edmond Jean-Paul

SECD / Georges Réginald 

MOSSOH / Gary Lindor

Rasanbleman Fanm Peyizan Aken / Louise Marie Naissant

Kowòt Patriyotik / Francisco Alcide

MOPDES –Nòdès / Astride Noel 

OJPDCP-NIPPES / Simon Wallan

Cercle Grégory Saint-Hilaire / Cilien Luxenat

Armand Joseph Jules / Citoyen engagé

SITWAYEN / Gustave Augustin

Fòs Dèlma 32 / Clerveaux Fritznel

Sèk Janil / Wasly Simon 

Baugé mon cœur/citoyen engage

PLANARE / Victor Charidieu   

Kolektif medsin tradisyonel /  Berthony Jean Charles

MSTH-ROZO / Mario Maisonneuve

ASJPCH / Luckner Chéry 

ESKANP/ Mario Coty

ROZO/Mirtha Elie

FOSYNPO/Gedeon Junior Georges

FRAKKA/ Francois Philippe

ZOULA/ Pierre Dieudonné Delice

Òganizasyon Konbit Aksyon Popilè / James Francisque

Schneider Alcereste / NOUVOLIB

Kolektif Atis Angaje (KATAN) / Kébert Bastien

Konbit Òganizasyon Sendikal, Politik ak Popilè / Josué Mérilien

Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) / Camille Chalmers

MOLEGHAF / David Oxygène 

Mouvman Leve Kanpe pou yon Lòt Endepandans / Patrick Joseph

Pour authentification : 

Camille Chalmers / PAPDA

C:\Users\f\Documents\IMG_20230808_0003.jpg

Rudy Prudent / KSIL

C:\Users\f\Documents\IMG_20230808_0002.jpg

Josué Mérilien / KONBIT

2 thoughts on “HAITI: Ralliement à la Russie contre l’Occupation Étrangère – La Voix des Acteurs et Leaders

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading