24 juin 2024

Les chinois n’utilisent pas Google? Non, ils n’en ont même pas besoin.-

3 min read

Les Chinois n’utilisent pas Google et n’en ont pas besoin. Alors que des millions d’utilisateurs tremblent de savoir comment ils changeraient leur vie s’ils ne pouvaient pas accéder aux outils du géant américain avec leurs téléphones Huawei, les Chinois vivent dans leur propre «  cybercosystème  » et ne se souviennent même pas qu’il existe.

Après des mois de controverse sur la censure croissante exercée par les autorités chinoises, Google a cessé en 2010 la plupart de ses opérations en Chine continentale à la suite de cyberattaques contre les utilisateurs de Gmail et de désaccords avec le gouvernement sur le contrôle des résultats de recherche

Neuf ans plus tard, presque personne en Chine ne se souvient de ce qu’était Google et pour rechercher des informations (censurées) sur Internet, il utilise Baidu, le deuxième moteur de recherche le plus utilisé au monde.

Il convient de rappeler qu’avec plus de 772 millions d’internautes (données 2017), la Chine est le pays qui compte le plus d’internautes (près du triple de celui des États-Unis, qui en compte 287 millions), soit un cinquième du total mondial.

Comment cela affecterait-il les utilisateurs chinois du fait que Google ait suspendu ses affaires avec Huawei? En (presque) rien, disent les experts, car ils pourraient continuer à utiliser toutes les applications avec lesquelles ils survivent et profitent de la vie.

« Je ne pense pas que la décision affectera la navigation des internautes chinois, car tous les outils fournis par Google en Chine sont fournis par des sociétés telles que Tencent, Baidú, Huawei … Absolument tout, les cartes, la musique, vidéos, moteurs de recherche … il y a toujours une entreprise qui fait la même chose en Chine, si ce n’est plusieurs « , explique Evis Ervis Micukaj, ingénieur en informatique qui travaille dans la ville de Shanghai (est du pays).

Et, par-dessus toutes les applications possibles, rappelez-vous, il y a WeChat, qui en Chine « importe plus que tout système d’exploitation ». Bien qu’elle soit connue sous le nom d’équivalent WhatsApp, l’application Tencent possède de plus en plus de fonctions nécessaires à la vie quotidienne des chinois: réseau social, outil de paiement, intermédiaire de service …

« Vous donnez aux Chinois le choix entre un mobile hautement évolué, avec de nombreuses applications mais sans WeChat et une application plus simple avec WeChat, ils choisissent le second parce qu’il est de plus en plus présent dans leur vie », dit-il.

Comme le souligne un autre ingénieur qui travaille en Chine, l’espagnol José Luis Sánchez Jiménez, « pour eux, Google n’est rien » car toute sa vie tourne autour des applications chinoises et chaque marque de téléphone a son propre magasin où les mises à jour sont téléchargées d’entre eux.

Ni Gmail, ni YouTube, enfants de Google. Pour le courrier, ils utilisent Tencent QQ (le plus populaire) et pour les vidéos, ils entrent dans Youku.

Ainsi, même dans le cas le plus extrême où Huawei a décidé d’abandonner complètement Android et de lancer son propre système d’exploitation, les utilisateurs chinois seraient affectés.

« Un Chinois ne se soucie pas du système d’exploitation que vous utilisez, de plus, si vous lui dites que c’est un Chinois et Huawei, il sera plus fier et ne perdra jamais aucune de ses applications », ajoute Sánchez Jiménez.

Ainsi, dans l’hypothétique nouveau Huawei sans Android, il y aurait une version de l’application de taxi DiDi avec laquelle ils se déplacent, celle du géant du e-commerce Taobao avec lequel ils font leurs achats et l’Ele.me qui emmène de la nourriture chez eux. des maisons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading