27 mai 2024

Les nouvelles nominations de Jovenel Moïse.-

3 min read

Par arrêté présidentiel publié dans le journal Le Moniteur le 22 janvier, le président de la République a nommé le citoyen Rockfeller Vincent comme directeur de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC). Il remplace à ce poste Me Claudy Gassant. Ce dernier, nommé fin novembre et installé début décembre, aura passé moins 2 mois à la tête de cette institution.

Rockfeller Vincent était commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance du Cap Haïtien en 2006. Selon Pierre Esperance du RNDDH, les justiciables du Cap-Haïtien, à l’époque, avaient reproché à M. Vincent la libération de plusieurs bandits impliqués dans des actes d’enlèvement, de viols et de vols de véhicules. Le défenseur des droits humains indique plus loin que Rockfeller Vincent avait été révoqué en 2017 par le ministre de la justice Héidi Fortuné. « Il a été réintégré dans le système par l’exécutif en avril 2019. Il a été promu commissaire en chef à la cour d’appel de Port-au-Prince », a indiqué Pierre Espérance.

photo de Rockfeller Vincent

Dans cet arrêté, Jovenel Moïse a également nommé un directeur général à la tête de la Banque nationale de développement agricole (BNDA). Il s’agit de Faude Joseph. Comme c’est le cas pour la plupart des fonctionnaires nommés par l’administration Moïse, peu d’informations sont partagées au sujet de celui qui va gérer au moins 500 millions de gourdes des contribuables. Selon une publication visible sur son compte Facebook, Faude Joseph avait représenté la Fusion des sociaux démocrates aux municipales de 2015 pour la commune de Caracol. Photo de Faude Joseph

En ce qui concerne la BNDA, le président Jovenel Moïse avait en novembre 2019,  annoncé sa création prochaine de la BNDA. Selon lui, cet outil devrait favoriser le développement du secteur de l’agriculture. Il avait également indiqué que le conseil d’administration de la Banque nationale du développement agricole (BNDA), sera dirigé par le ministre des Finances. « Il sera ensuite composé des ministres de l’Agriculture, de la Planification, du gouverneur de la Banque centrale et d’un représentant du secteur agricole. Je les ai déjà désignés. Le conseil aura à désigner un directeur général. Je vous assure que le directeur général sera nommé par arrêté très bientôt », avait assuré Jovenel Moïse.

Selon le président, les 95 bureaux agricoles communaux (BAC) serviront de succursales à la BNDA. « Il y aura des jeunes officiers de crédit chargés d’étudier les projets soumis par les agriculteurs pour l’octroi de crédit. Si le dossier dépasse les compétences de l’officier de crédit, un cadre de la banque à Port-au-Prince devra se rendre à la succursale communale pour étudier le dossier pour vérifier s’il est lié au circulaire 113 de la BRH », avait-il expliqué.

Source: Lenouvelliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading