17 avril 2024

L’interpellation du ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Jean Roudy Aly par le groupe minoritaire à la chambre basse : entre nécessité et le redressement de l’appareil judiciaire en Haïti.

2 min read

Opinion

Quand l’appareil judiciaire d’un pays ne procure pas aux citoyens confiance et assurance deux constats peuvent être envisagés : soit le pays est livré à lui même où un petit groupe détient le monopole des choses publiques, de ce fait il donne justice à qui il veut selon ses intérêts.

Soit le pays est livré au banditisme où chacun cherche à assurer sa propre justice, donc le territoire est devenu un jungle.

Dans les deux constats, l’Etat de droit n’existe pas.

Haïti est-elle dans cette situation? Ou du moins la justice haïtienne est elle sous l’ordre d’un autre puissant pays?

Que devrait faire si c’est le cas le parlement haïtien?

L’événement des 7 individus étrangers lourdement armés nous aidera d’éclaircir notre point de vue.

Après l’arrestation des 7 individus étrangers qui devraient passer devant les tribunaux du droit commun, le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Jean Roudy Aly les a envoyé sans consulter la loi non plus les autorités à savoir le président Jovenel Moïse et le premier ministre Jean Henry Céant.

Sous quels critères juridiques les a-t-il livré?

Était-il l’objet des menaces?

De même façon le ministre de la justice et de la Sécurité Publique, Me Jean Roudy Aly devrait l’explication à la nation.

En ce sens, pour jouer son rôle, le groupe minoritaire à la chambre basse, après avoir demandé auprès du bureau de mise en accusation du président Jovenel Moïse pour crime de haute trahison et de massacres, a formulé une demande d’interpellation du ministre de la justice et de la Sécurité Publique, Me Jean Roudy Aly pour fournir l’explication sur l’extradition de 7 individus étrangers lourdement armés dont leurs véritables missions restent et demeurent inconnues pour le grand public.

Si le ministre les a extradé, semblerait-il, qu’il connaîtrait pourquoi et comment les 7 individus lourdement armés étaient-ils venus en Haïti ?

Nous estimons qu’il est plus nécessaire que la lumière soit faite sur ce dossier qui divise tout ; la primature et la présidence, et crée une confusion au sein de la population haïtienne.

Par conséquent, une interprétation aussi méthodologique ,comme celle du groupe minoritaire à la chambre basse serait, dans la mesure où il n’y a pas de démagogie politique, un appel au redressement de l’appareil judiciaire en Haïti.

Junior Saint Juste,

Cap-haïtien, Haïti.

0 thoughts on “L’interpellation du ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Jean Roudy Aly par le groupe minoritaire à la chambre basse : entre nécessité et le redressement de l’appareil judiciaire en Haïti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading