13 juin 2024

Poutine ordonne à l’armée russe « de maintenir la paix » dans les territoires séparatistes.-

23 min read

Le secrétaire d’Etat américain juge que la décision de Poutine contredit « l’engagement de la Russie envers la diplomatie »

Le sécrétaire d’État américain Antony Blinken a estimé ce lundi soir que la décision de Vladimir Poutine de reconnaître les territoires séparatistes prorusses en Ukraine contredit « l’engagement de la Russie envers la diplomatie ». Une déicision qui mérite une réponse « ferme » et « rapide » selon le chef de la diplomatie américaine.

22:40

Vladimir Poutine ordonne à l’armée russe « de maintenir la paix » dans les territoires séparatistes

Vladimir Poutine ordonne à l’armée russe « de maintenir la paix » dans les territoires séparatistes d’Ukraine.

22:33

Le chef de l’ONU qualifie la reconnaissance russe des territoires séparatistes de « violation » de la souveraineté de l’Ukraine

Le secrétaire général de l’ONU qualifie la reconnaissance russe des territoires séparatistes de « violation » de la souveraineté de l’Ukraine.

22:25

Pour la ministre allemande des Affaires étrangères, Poutine « renie tous ses engagements » vis-à-vis de la communauté internationale

La ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock a estimé lundi que le président russe Vladimir Poutine « renie tous ses engagements » vis-à-vis de la communauté internationale en reconnaissant l’indépendance des territoires séparatistes prorusses de l’Est de l’Ukraine.

« Nous mettons expressément en garde contre toute nouvelle escalade militaire de la part de la Russie », a ajouté la cheffe de la diplomatie dans un bref communiqué, soulignant que la décision de Vladimir Poutine annoncée lundi soir à la télévision russe était « une violation flagrante du droit international ».

22:10

Emmanuel Macron, dans un communiqué publié ce lundi soir par l’Élysée, « condamne la décision prise par le Président de la Fédération de Russie de reconnaître les régions séparatistes de l’est de l’Ukraine ».

« Il s’agit clairement d’une violation unilatérale des engagements internationaux de la Russie et d’une atteinte à la souveraineté de l’Ukraine. Il demande une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que l’adoption de sanctions européennes ciblées », ajoute la présidence de la République.

21:40

Emmanuel Macron va s’entretenir avec Olaf Scholz et Joe Biden

Le président français, qui vient de sortir d’un Conseil de défense, va s’entretenir ce lundi soir avec son homologue américain Joe Biden ainsi qu’avec le chancelier allemande Olaf Scholz.

21:37

Le Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron est terminé

Le Conseil de défense et de sécurité nationale présidé par Emmanuel Macron ce lundi à la suite des déclarations de Vladimir Poutine sur les séparatistes prorusses en Ukraine vient de prendre fin.

21:33

Les États-Unis annoncent des sanctions contre les régions séparatistes en Ukraine

Les États-Unis annoncent des sanctions contre les régions séparatistes en Ukraine.

21:18

L’Otan « condamne » la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes par Moscou

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg « condamne » ce lundi la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes par Moscou.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=e30%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1495853966873309192&lang=en&origin=safari-reader%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Finternational%2Fasie%2Frussie%2Fen-direct-crise-ukrainienne-poutine-et-biden-acceptent-de-se-rencontrer-lors-d-un-sommet-propose-par-macron_LN-202202210015.html&theme=light&widgetsVersion=2582c61%3A1645036219416&width=550px

21:05

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a discuté avec Joe Biden de la reconnaissance russe des séparatistes

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky dit avoir discuté de la reconnaissance russe des séparatistes avec Joe Biden.

21:01

L’allocution télévisée de Vladimir Poutine est terminée

Ce lundi soir, Vladimir Poutine a tenu une allocution télévisée où il a annoncé la reconnaissance de l’indépendance des séparatistes pro-russes d’Ukraine.

Je juge nécessaire de prendre cette décision qui était mûre depuis longtemps: immédiatement reconnaître l’indépendance de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk », déclarait le chef du Kremlin, demandant au parlement « d’approuver cette décision puis de ratifier les accords d’amitié et d’entraide avec les deux républiques ».

En tout, l’allocution aura duré près d’1h10.

20:57

L’UE va réagir avec « fermeté » à la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes par Moscou

L’UE a dénoncé la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes par Moscou comme une « violation flagrante du droit international » et va réagir « avec fermeté », ont annoncé lundi les chefs de l’UE après l’intervention du président Vladimir Poutine.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-1&features=e30%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1495846146824183816&lang=en&origin=safari-reader%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Finternational%2Fasie%2Frussie%2Fen-direct-crise-ukrainienne-poutine-et-biden-acceptent-de-se-rencontrer-lors-d-un-sommet-propose-par-macron_LN-202202210015.html&theme=light&widgetsVersion=2582c61%3A1645036219416&width=550px

« La reconnaissance des deux territoires séparatistes en #Ukraine est une violation flagrante du droit international, de l’intégrité territoriale de l’Ukraine et des accords de #Minsk. L’UE et ses partenaires réagiront avec unité, fermeté et détermination en solidarité avec l’Ukraine », ont affirmé dans deux tweets séparés le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

20:56

Après l’annonce d’indépendance des régions séparatistes, Poutine intime à l’Ukraine de « cesser les opérations militaires »

Ce lundi soir, après l’annonce de la reconnaissance d’indépendance des séparatistes pro-russes en Ukraine, le président Vladimir Poutine a intimé à l’Ukraine de « cesser les opérations militaires ».

« Quant à ceux qui ont pris le pouvoir à Kiev et qui le gardent, nous exigeons d’eux l’arrêt immédiat des opérations militaires, autrement toute la responsabilité de la poursuite de l’effusion de sang reposera totalement sur la conscience du régime en territoire ukrainien », a-t-il dit à l’issue d’une longue allocution à la Nation.

20:49

Indépendance des régions prorusses: Boris Johnson dénonce une « violation flagrante de la souveraineté » de l’Ukraine

Après l’annonce de l’indépendance des séparatistes pro-russes d’Ukraine par Moscou, Boris Johnson a dénoncé que cette décision est « une violation flagrante de la souveraineté » du pays et une « répudiation » des accords de paix de Minsk.

« C’est clairement contraire au droit international. C’est une violation flagrante de la souveraineté et de l’intégrité de l’Ukraine, c’est une répudiation des accords de Minsk », a déclaré Boris Johnson lors d’une conférence de presse, y voyant un « mauvais présage » pour la situation en Ukraine.

20:42

Lors d’une allocution télévisée, Vladimir Poutine reconnaît l’indépendance des séparatistes pro-russes en Ukraine

Ce lundi soir, le président russe Vladimir a reconnu l’indépendance des séparatistes prorusses en Ukraine.

Le chef du Kremlin signe des « accords d’amitié et d’entraide » avec les séparatistes prorusses.

20:30

Ukraine: Selon Poutine, « l’Ukraine a construit son État en renonçant à tout ce qui la reliait avec la Russie »

Ce lundi soir, le président russe Vladimir Poutine prennait la parole pour annoncer la reconnaissance de l’indépendance des séparatistes pro-russes d’Ukraine.

« L’Ukraine a construit son État en renonçant à tout ce qui la reliait avec la Russie », a déclaré le chef du Kremlin, ajoutant que le pays ne s’était « jamais vraiment formé (…) à cause de la corruption et du nationalisme ».

Il a par ailleurs qualifié l’Ukraine de « régime fantoche ». Vladimir Poutine dénonce également « une politique de la terreur » menée par les dirigeants ukraniens dans leur pays.

20:19

Crise ukrainienne: les ministres Parly, Le Drian et Le Maire présents au Conseil de défense

Du côté de l’Élysée, le conseil de défense est toujours en cours ce lundi soir. Autour de la table, on retrouve notamment la ministre des Armées Florence Parly, le ministre des Affaires étrangères Jean-Luc Le Drian et le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, a appris BFMTV.

Bruno Le Maire est présent pour évoquer le volet économique avec de possibles sanctions européennes vis-à-vis de la Russie, envisagées par Bruxelles ce jour.

D’après une source diplomatique, le conseil sur la situation en Ukraine fait suite aux annonces sur la reconnaissance de l’indépendance des territoires séparatistes de Donetsk et Louhansk.

19:56

Ukraine: l’UE avertit que « s’il y a annexion, il y aura des sanctions »

Alors que Vladimir Poutine vient d’annoncer la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes par Moscou, l’Union européenne avait annoncé plus tôt que cette décision entraînerait des sanctions.

« S’il y a annexion, il y aura des sanctions et s’il y a reconnaissance, je mettrai les sanctions sur la table et les ministres décideront », a précisé Josep Borrell à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Bruxelles.

Les sanctions devront être prises à l’unanimité lors d’un sommet réunissant les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne.

19:18

Ukraine: Emmanuel Macron annonce un Conseil de défense ce lundi soir

Face à l’escalade des tensions entre Moscou et Kiev, le président Emmanuel Macron a annoncé convoquer un Conseil de défense ce lundi soir.

Les principaux ministres et hauts responsables chargés des questions de défense et de sécurité devaient se réunir dès 19 heures pour examiner la situation entre l’Ukraine et la Russie, a annoncé l’Elysée.

19:14

En Ukraine, le président Zelensky convoque le Conseil de sécurité nationale

Face aux craintes d’une invasion russe, Kiev a convoqué ce lundi un Conseil de sécurité et de la défense nationale.

Sur Twitter, Volodymyr Zelensky a indiqué que cette décision faisait suite au « contexte des déclarations » russes sur la question de la reconnaissance des territoires séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine.

19:09

Le Kremlin annonce qu’il va reconnaître l’indépendance des séparatistes pro-russes d’Ukraine

La décision a finalement été prise ce lundi. Le Kremlin a annoncé qu’il allait reconnaître l’indépendance des séparatistes pro-russes d’Ukraine.

« Un décret en ce sens sera signé sous peu », a indiqué la présidence russe.

Selon le Kremlin, la décision a été annoncée au président français Emmanuel Macron et au chancelier allemand Olaf Sholz, qui ont affiché leur « déception », révèle la source.

19:03

L’ONU appelle à s’abstenir de toute action portant atteinte « à l’intégrité territoriale de l’Ukraine »

Ce lundi, les Nations unies ont demandé à « toutes les personnes concernées à s’abstenir de toute décision ou action unilatérale susceptible de porter atteinte à l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».

« Nous soulignons notre appel à une cessation immédiate des hostilités, à une retenue maximale pour toutes les parties afin d’éviter toute action et déclaration qui aggraverait davantage les tensions », a déclaré son porte-parole Stéphane Dujarric, en soulignant que tous les différends devaient « être traités par la diplomatie ».

18:58

L’UE se dit « prête à réagir » en cas de reconnaissance de l’indépendance des séparatistes

La Russie s’apprête à donner sa décision quant à la reconnaissance de l’indépendance des régions séparatistes par Moscou. Du côté de Bruxelles, on indique que l’Union européenne est « prête à réagir » si Vladimir Poutine avance une telle décision.

18:47

Ukraine: un nouveau bombardement séparatiste fait de nouvelles victimes

Selon la police ukranienne, un bombardement séparatiste a fait de nouvelles victimes ce lundi, peu après l’annonce d’un civil tué dans le village de Novolouganské.

Lors de ce nouveau bombardement, deux militaires ont été tués et trois autres personnes ont été blessées dans le village de Zaïtsevé. Dans un communiqué, la police a également précisé qu’un autre soldat a été blessé dans la localité de Vodiané.

18:44

Selon Berlin, l’indépendance des régions séparatistes serait « une rupture unilatérale » de l’accord de Minsk

D’après le chancelier allemand, Olaf Scholz, la reconnaissance de l’indépendance demandée ce lundi par les régions séparatistes à Moscou serait une « rupture unilatérale » de l’accord de Minsk.

Alors que Moscou doit annoncer dans les prochaines si la Russie reconnaît l’indépendance des séparatistes, le dirigeant allemand mène actuellement des entretiens d’urgence avec le président français Emmanuel Macron, le président ukrainien Volodymyr Zelensky et « les partenaires les plus étroits » de l’Allemagne.

18:34

Déclaration imminente de Vladimir Poutine à la télévision russe

Les médias d’Etat russes annoncent une déclaration imminente de Vladimir Poutine à la télévision. E parallèle, Berlin a annoncé un entretien d’urgence entre le chancelier allemand Olaf Scholz, le président français Emmanuel Macron, le président ukrainien Volodymyr Zelensky et leurs « partenaires les plus étroits ».

17:48

Un civil tué dans un bombardement séparatiste dans l’Est de l’Ukraine

Les autorités ukrainiennes ont annoncé, ce lundi, qu’un civil d’une cinquantaine d’années a été tué dans un bombardement qui a éclaté dans l’Est de l’Ukraine, région des groupes séparatistes pro-russes.

Le bombardement a eu lieu dans le village de Novolouganské. Cela a également provoqué une coupure de l’électricité et du chauffage et endommagé un gazoduc.

17:15

Ukraine: Poutine va décider ce lundi s’il reconnaît les séparatistes prorusses

Ce lundi, les deux groupes séparatistes pro-russes en Ukraine ont demandé à Vladimir Poutine de reconnaître leur indépendance.

« J’ai entendu vos opinions, la décision sera prise aujourd’hui », a déclaré le président russe aux membres de son Conseil de sécurité, à l’issue d’une réunion retransmise en différé à la télévision russe.

17:02

L’Ukraine demande au Conseil de sécurité une réunion d’urgence

Kiev demande, ce lundi, au Conseil de sécurité de l’ONU une réunion d’urgence après l’escalade des tensions avec Moscou.

« A la demande du président Volodymyr Zelensky, je demande officiellement des consultations immédiates des membres du Conseil de sécurité de l’ONU au nom de l’article 6 des mémorandums de Budapest », a tweeté le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-2&features=e30%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1495785519153922050&lang=en&origin=safari-reader%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Finternational%2Fasie%2Frussie%2Fen-direct-crise-ukrainienne-poutine-et-biden-acceptent-de-se-rencontrer-lors-d-un-sommet-propose-par-macron_LN-202202210015.html&theme=light&widgetsVersion=2582c61%3A1645036219416&width=550px

Pour rappel, les mémorandums de Budapest sont des accords signés par la Russie en 1994. Ils garantissent l’intégrité et la sécurité des anciennes républiques soviétiques, parmis lesquelles on retrouve l’Ukraine. En échange, ces territoires abandonnaient les armes nucléaires héritées de l’URSS.

16:09

Jean-Yves Le Drian s’entretiendra avec son homologue russe ce vendredi

Le ministre des Affaires étrangères français s’entretiendra ce vendredi avec son homologue russe Sergueï Lavrov sur le dossier de l’Ukraine, a annoncé le ministère. La rencontre se tiendra à Paris et fera l’objet de « consultations préparatoires » en vue d’un sommet sur l’Ukraine.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-3&features=e30%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1495674778014912514&lang=en&origin=safari-reader%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Finternational%2Fasie%2Frussie%2Fen-direct-crise-ukrainienne-poutine-et-biden-acceptent-de-se-rencontrer-lors-d-un-sommet-propose-par-macron_LN-202202210015.html&theme=light&widgetsVersion=2582c61%3A1645036219416&width=550px

Lors d’un entretien téléphonique, ce lundi, Jean-Yves Le Drian a rappelé à son homologue russe « l’importance qu’une réunion du groupe de contact trilatéral, sous l’égide de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) puisse se tenir dès que possible ».

16:03

Selon Poutine, le processus de paix en Ukraine n’a « aucune perspective »

Ce lundi, le président russe Vladimir Poutine a estimé que les accords de paix de Minsk entre l’Ukraine et les séparatistes pro-russes n’avait « aucune perspective ».

Plus tôt dans la journée, les deux groupes séparatistes ukrainiens avaient demandé à Moscou d’étudier la reconnaissance de leur indépendance.

Déclarant qu’il étudiait la question, le président russe a également ajouté qu’il annoncerait ce lundi sa décision sur la reconnaissance de l’indépendance des séparatistes.

15:44

D’après la Maison Blanche, une invasion russe chercherait à « écraser » violemment le peuple ukrainien

Sur le plateau de NBC, ce lundi, le conseiller national de la Maison Blanche Jake Sullivan a estimé qu’une invasion de la Russie chercherait à « écraser » violemment le peuple ukrainien.

« Ce serait une guerre menée contre le peuple ukrainien pour les réprimer, les écraser, les blesser », a déclaré Jake Sullivan, auprès de nos confrères américains.

Selon le conseille national, une opération militaire serait « particulièrement brutale », et « coûterait la vie à des Ukrainiens et des Russes, qu’ils soient civils ou militaires ».

15:36

Les ministres des Affaires étrangères russe et américain vont se rencontrer jeudi

Ce lundi, les ministres russe et américain des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et Antony Blinken ont annoncé qu’ils se rencontreront ce jeudi à Genève, en Suisse.

15:19

Selon Vladimir Poutine, la Russie fait face à une « menace sérieuse, très grande »

Ce lundi, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que son pays faisait face à une « menace sérieuse, très grande » en Ukraine.

« L’utilisation de l’Ukraine comme instrument de confrontation avec notre pays représente une menace sérieuse, très grande pour nous », a-t-il affirmé lors d’un Conseil de sécurité extraordinaire.

Il assure que la priorité de Moscou n’est pas « la confrontation », mais « la sécurité ».

14:56

En Ukraine, les séparatistes pro-russes demandent la reconnaissance de leur indépendance

Dans l’Est de l’Ukraine, les leaders des deux territoires séparatistes pro-russes, la République populaire de Donetsk et celle de Lougansk, demandent ce lundi à Vladimir Poutine de reconnaître leur indépendance.

Ils appellent également à la mise en place d’une « coopération en matière de défense ».

Le Kremlin a répondu étudier leur demande de reconnaissance.

« Le but de notre réunion aujourd’hui est d’écouter nos collègues et de déterminer nos prochains pas dans cette direction », a précisé Vladimir Poutine lors d’une réunion du Conseil de sécurité russe.

14:51

Les indices boursiers russes en chute libre ce lundi

Ce lundi, les marchés boursiers russes dégringolent d’environ 10% alors que les tensions avec l’Ukraine s’embrasent sur le terrain.

14:35

Après l’annonce de l’armée russe, l’Ukraine dément la présence de « saboteurs »

Plus tôt ce lundi, l’armée russe annoncait avoir tué « cinq saboteurs » ukrainiens sur son territoire. Du côté de Kiev, on dément la présence de ce groupe.

« Pas un seul de nos militaires n’a franchi la frontière avec la Fédération de Russie, et pas un seul d’entre eux n’a été tué aujourd’hui », a déclaré à la presse un haut responsable du ministère de l’Intérieur, Anton Gerachtchenko.

14:12

L’Union européenne se dit prête à imposer des sanctions « dévastatrices » à la Russie

La Russie recevra-t-elle des sanctions de la part de Bruxelles? C’est possible, affirme ce lundi l’Union européenne, à la suite d’une réunion des ministres européens des Affaires étrangères avec leur homologue ukrainien.

Outre une aide de 1,2 milliard d’euros pour Kiev, Bruxelles a annoncé qu’elle serait prête à infliger des sanctions « dévastatrices » à Moscou.

13:57

L’armée russe affirme avoir tué « cinq saboteurs » sur son territoire

Ce lundi, l’armée russe a annoncé avoir tué cinq « saboteurs » ukrainiens, dans la région de Rostov. Selon Moscou, deux véhicules militaires ukrainiens avaient également cherché à franchir la frontière.

« Lors de combats, cinq personnes appartenant à un groupe de saboteurs et de renseignement ayant violé la frontière de la Russie ont été éliminés », a indiqué l’armée.

12:50

Un sommet Biden-Poutine est « possible » selon l’Elysée, mais Poutine doit « faire son choix »

Le sommet entre Vladimir Poutine et Joe Biden se tiendra-t-il? Après avoir annoncé tard dans la nuit de dimanche à lundi qu’un accord de principe avait été trouvé, l’Elysée déclare ce lundi matin que la tenue de cette rencontre entre dirigeants russe et américain reste « possible » mais que Vladimir Poutine devra « faire son choix ».

« Il est possible aujourd’hui d’aller vers un sommet, de réunir les parties prenantes », a dit la présidence française. « Maintenant, il s’agit pour le président Poutine de faire son choix », a-t-elle ajouté, en soulignant que « la situation reste « très dangereuse » et les parties sur un « chemin de crête ».

Plus tôt dans la journée ce lundi, Moscou avait jugé « prématuré » d’évoquer l’organisation d’une rencontre des deux présidents, préférant se concentrer sur le dialogue entre les ministres des Affaires étrangères.

11:52

Le chancelier allemand Olaf Scholz s’entretiendra avec Vladimir Poutine ce lundi

Les tentatives de discussion entre les dirigeants européens et Vladimir Poutine continuent. Après Emmanuel Macron hier, c’est le chancelier allemand Olaf Scholz qui s’entretiendra par téléphone avec le président russe ce lundi pour tenter de trouver une issue favorable au conflit ukrainien.

Le dirigeant allemand « s’entretiendra à nouveau par téléphone avec le président russe en fin d’après-midi aujourd’hui, ce qui est étroitement lié et convenu avec le président français » Emmanuel Macron, a affirmé le porte-parole du chancelier, Steffen Hebestreit, lors d’une conférence de presse régulière à Berlin.

11:40

L’Ukraine dément avoir tiré sur un poste-frontière russe

Les services de sécurité russes ont affirmé ce lundi avoir constaté la destruction d’un de leurs poste-frontières par un obus ukrainien. Les forces armées de l’Ukraine ont démenti dans la foulée ces accusations, en évoquant un acte de désinformation russe:

« On ne peut pas les empêcher de produire ces fausses informations (…) mais nous insistons sur le fait que nous ne tirons sur aucune infrastructure civile ou sur la région de Rostov » en Russie, a déclaré Pavlo Kovalchuk, porte-parole des forces armées ukrainiennes, ajoutant qu’il « n’y a pas de tirs d’artillerie sur les forces d’occupation » russes.

11:35

Le cours du dollar évolue face à la situation ukrainienne

Le dollar américain reculait lundi avec la perspective d’un sommet entre les présidents américain et russe, alors que la possibilité d’un conflit profitait dernièrement au billet vert.

Vers 11 heures heure de Paris, le dollar reculait de 0,33% à 1,1360 dollar face à l’euro. Et à l’inverse, le rouble russe prenait 0,71% à 76,94 roubles pour un dollar.

« Le mouvement des cours reflète un mélange de soulagement qu’il n’y ait pas eu d’invasion de l’Ukraine durant le week-end, ce qui était une option en fin de semaine, et l’annonce d’un sommet diplomatique », commente Lee Hardman, analyste chez MUFG

11:19

Air France annonce l’annulation de ses vols prévus mardi entre Paris et Kiev

Air France a annulé ses deux vols Paris-Kiev et Kiev-Paris prévus mardi « au regard de la situation sur place et à titre conservatoire », a indiqué ce lundi la compagnie aérienne.

« Air France réévaluera régulièrement la situation et rappelle que la sécurité et sureté des vols, de ses clients ainsi que de ses équipages, est un impératif absolu », a-t-elle ajouté.

Jusqu’à présent, la compagnie assurait deux rotations par semaine entre Paris et Kiev, le mardi et le dimanche. Samedi, la compagnie allemande Lufthansa avait déjà annoncé suspendre ses vols vers Kiev et Odessa à partir de lundi et jusqu’à la fin du mois de février, maintenant simplement une liaison vers Lviv, dans l’ouest du pays.

10:58

Un obus ukrainien détruit un poste-frontière russe, selon les services de sécurité russes

Un obus tiré depuis le territoire ukrainien a détruit lundi une structure d’un poste-frontière russe sans faire de victime, ont accusé les services de sécurité russe, sur fond de combats entre forces de Kiev et séparatistes prorusses dans l’Est.

« Le 21 février, à 09h50, un obus de type non identifié tiré depuis le territoire de l’Ukraine a complètement détruit le point des gardes-frontières dans la région de Rostov, à une distance d’environ 150 mètres de la frontière russo-ukrainienne », a indiqué le FSB, cité par les agences de presse russes.

Une vidéo attribuée au FSB et publiée par l’agence publique Ria Novosti montre un petit bâtiment éventré au milieu d’une plaine boisée, des décombres éparpillés sur le sol.

« Il n’y a pas eu de victime, les démineurs travaillent sur le site », a ajouté le FSB, qui a également le service des gardes-frontières à sa charge en Russie.

9:39

Ukraine: le Kremlin juge « prématuré » d’organiser un sommet Poutine-Biden

Machine arrière pour le sommet Biden/Poutine? Le Kremlin a jugé ce lundi matin « prématuré » l’organisation d’une rencontre entre les présidents américain et russe, visant à trouver une sortie favorable au conflit en Ukraine. Pour l’heure selon Moscou, il faut se concentrer sur le dialogue entre les ministres des Affaires étrangères:

« Il y a une entente sur le fait de devoir continuer le dialogue au niveau des ministres (des Affaires étrangères). Parler de plans concrets d’organisation de sommets est prématuré », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

9:23

L’Ukraine salue le sommet entre Biden et Poutine et espère un accord sur un retrait des troupes russes

La tenue d’une rencontre entre Joe Biden et Vladimir Poutine a été saluée par l’un des principaux intéressés ce lundi. Par l’intermédiaire de son représentant de la diplomatie Dmytro Kouleba, l’Ukraine a salué le sommet, et espère désormais un accord sur un retrait des troupes russes à la frontière.

« Nous pensons que tout effort visant à une solution diplomatique vaut la peine d’être tenté (…) Nous espérons que les deux présidents sortiront de la salle avec un accord sur le retrait des forces russes d’Ukraine », a-t-il déclaré à son arrivée pour une réunion avec ses homologues de l’UE.

9:08

Pas encore de date ni de lieu pour le sommet Biden/Poutine, selon Beaune

Interrogé sur les contours du sommet accepté par Joe Biden et Vladimir Poutine, le secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes Clément Beaune a estimé sur LCI qu’il était encore tôt pour avancer une date:

« On ne sait pas la date », assure-t-il, « Ce qu’on sait c’est qu’il y aura des échanges aujourd’hui à nouveau entre Jean Yves le Drian et son homologue M. Lavrov et ce jeudi des discussions entre le secrétaire américain Anthony Blinken et M. Lavrov »

Des « rencontres préparatoires » donc, qui sous-entendent que le sommet n’aura pas lieu avant au moins jeudi. Pour ce qui est du lieu où se tiendra le sommet, Clément Beaune assure que là non-plus « ce n’est pas décidé.

Le secrétaire d’Etat a également rappelé que la condition principale de la rencontre était qu’il n’y ait pas d’invasion de l’Ukraine au cours des prochains jours.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-4&features=e30%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1495667349248163840&lang=en&origin=safari-reader%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Finternational%2Fasie%2Frussie%2Fen-direct-crise-ukrainienne-poutine-et-biden-acceptent-de-se-rencontrer-lors-d-un-sommet-propose-par-macron_LN-202202210015.html&theme=light&widgetsVersion=2582c61%3A1645036219416&width=550px

8:54

« S’il y a une chance d’éviter l’embrasement, il faut la saisir », selon Clément Beaune

Le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune, invité de LCI ce lundi, est revenu sur la tenue du sommet accepté sur le principe par Vladimir Poutine et Joe Biden. Et s’il a estimé que c’était une avancée pour faire baisser la tension, il a également considéré qu’aujourd’hui, il y a « plusieurs réalités » dans le dossier ukrainien:

« Il y a une tension sur le terrain avec une présence militaire russe qui reste extrêmement forte aux portes de l’Ukraine, c’est toujours le cas », rappelle-t-il, « et puis en même temps, un espoir diplomatique reconstruit par le président de la République dans la continuité de ses efforts des dernières semaines ».

Le secrétaire d’Etat a assuré qu’il y avait « une vraie discussion de fond » entre Emmanuel Macron et le président russe Vladimir Poutine

« S’il y a une chance encore d’éviter la guerre, d’éviter l’embrasement, de construire une solution politique, diplomatique, il faut la saisir » estime-t-il.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-5&features=e30%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1495665394060832769&lang=en&origin=safari-reader%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Finternational%2Fasie%2Frussie%2Fen-direct-crise-ukrainienne-poutine-et-biden-acceptent-de-se-rencontrer-lors-d-un-sommet-propose-par-macron_LN-202202210015.html&theme=light&widgetsVersion=2582c61%3A1645036219416&width=550px

7:43

Pour certains ressortissants français, le choix de rester en Ukraine

Jacky Clairbaux est retraité et vit en Ukraine, où il dirige l’équipe nationale de vol en planeur. Marié à une ukrainienne, il est attaché à sa ville de Jytomyr à l’ouest de Kiev, et il compte bien y rester malgré le conflit. Mais pourquoi faire ce choix, alors que les autorités françaises ont appelé leurs ressortissants à quitter l’Ukraine?

Pour lui, ce serait « lâche » de quitter un pays qui l’a « très bien accueilli »

« Mon épouse ne veut pas quitter son pays, sa famille, ses amis, son logement », explique Jacky Clairbaux avant de préciser « cette semaine on va aller voir la Croix Rouge pour se déclarer comme volontaires si la guerre commence, je ferai de l’humanitaire mais je resterai ici en Ukraine ».

Le Français sait que sa ville, située entre la Biélorussie et Kiev, pourrait être visée en cas de conflit. Pour autant, il assure que « la vie continue » et que les gens sont calmes à Jytomyr. Il se dit « en admiration devant leur courage et leur dignité ».

7:24

Près de la ligne de front, des habitations endommagées

Les médias ukrainiens font état ce matin de 14 immeubles d’habitation endommagés dans le sud du Donbass. Les bâtiments en question ont été privés de gaz et d’électricité notamment. Sur place, des tirs sur des casernes militaires et des voitures sont également évoqués.

Comme chaque jour, les chiffres de l’OSCE, Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe qui recense toutes les violations du cessez-le-feu, sont attendus. Vendredi, ils avaient comptabilisé 15.000 violations en 24 heures.

6:51

Concentré sur l’Ukraine, Macron retarde sa candidature

L’annonce de la candidature d’Emmanuel Macron à la présidentielle était envisagée cette semaine, mais elle devrait être repousée. La priorité du président est actuellement de trouver une issue favorable au conflit russo-ukrainien:

« C’est difficile d’entrer sereinement dans son costume de candidat alors qu’il y a une guerre aux portes de l’Europe » estime un proche d’Emmanuel Macron.

Englué dans le dossier ukrainien, le président de la République ne devrait donc pas faire d’annonce sur sa candidature avant la semaine prochaine. Au cours des prochains jours, l’objectif premier étant la bonne tenue du sommet entre Joe Biden et Vladimir Poutine.

6:43

Une rencontre Biden-Poutine sous conditions

Au bout de nombreux appels téléphoniques, Emmanuel Macron est parvenu à obtenir une rencontre entre Vladimir Poutine et Joe Biden pour sortir du conflit. Mais l’Elysée prévient, ce sommet ne « pourra se tenir que si la Russie n’envahit pas l’Ukraine » d’ici là. Et dans son communiqué, la Maison Blanche a affiché les mêmes conditions:

« Nous nous engageons à poursuivre la diplomatie jusqu’au moment où une invasion débutera […] Nous sommes également prêts à infliger des conséquences rapides et sévères si la Russie choisit la guerre à la place » prévient Jen Paski, porte-parole de la Maison Blanche.

Car l’annonce de ce sommet intervient au moment où les Etats-Unis affirment que la Russie est sur le point d’envahir l’Ukraine. Certaines images satellites ont d’ailleurs montré de nouveaux déploiements de troupes et de matériels russes à la frontière ukrainienne.

5:59

Poutine et Biden acceptent de se rencontrer lors d’un sommet proposé par Macron

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Joe Biden ont « accepté le principe » de se rencontrer lors d’un sommet, proposé par leur homologue français Emmanuel Macron et qui « ne pourra se tenir que si la Russie n’envahit pas l’Ukraine », a annoncé l’Elysée dans la nuit de dimanche à lundi.

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-6&features=e30%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1495560912048168961&lang=en&origin=safari-reader%3A%2F%2Fwww.bfmtv.com%2Finternational%2Fasie%2Frussie%2Fen-direct-crise-ukrainienne-poutine-et-biden-acceptent-de-se-rencontrer-lors-d-un-sommet-propose-par-macron_LN-202202210015.html&theme=light&widgetsVersion=2582c61%3A1645036219416&width=550px

Ce sommet serait ensuite élargi à « toutes les parties prenantes » et porterait sur « la sécurité et la stabilité stratégique en Europe », a précisé la présidence française, ajoutant qu’il commencera à être préparé dès ce jeudi entre les Etats-Unis et la Russie.

1 thought on “Poutine ordonne à l’armée russe « de maintenir la paix » dans les territoires séparatistes.-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading