20 février 2024

Accords de Montana et de la Primature, tout le monde fait du surplace.-

Le sénateur Joseph Lambert a souligné par ailleurs que le Sénat est en contact avec la Conférence des recteurs, présidents et dirigeants d'université et d'institutions d'enseignement supérieur haïtiennes (CORPUHA), les membres de l’accord de Montana, de Pen, entre autres. « Nous préconisons une approche ascendante. On veut de ces assises pour arriver à un réel consensus. Le peuple est fatigué  et ceux qui ont la réalité du pouvoir semblent en "mode adelante " », a dénoncé Joseph Lambert.

Crise politique/Dialogue Plus d’une semaine après l’interruption des négociations entre les membres de l’accord de Montana, le Premier ministre et ses alliés de l’accord du 11 septembre, aucune nouvelle date n’est retenue pour la reprise des pourparlers entre les protagonistes. Au pouvoir depuis le 20 juillet 2021, Ariel Henry n’a toujours pas d’agenda pour l’organisation des élections et n’arrive pas non plus à résoudre aucun des problèmes de la population. Parallèlement, le 30 janvier dernier, les membres de l’accord de Montana ont élu un président et un Premier ministre, depuis ils ne peuvent aller plus loin…

Les acteurs politiques font du surplace. Aucun tenant des différents accords politiques n’arrive à avancer seul dans son projet. Le Premier ministre Ariel Henry peine à former un Conseil électoral provisoire et l’Assemblée constituante. Il n’est pas en mesure de fixer une date pour la réalisation des élections générales dans le pays alors qu’il est au pouvoir depuis le 20 juillet 2021 et a signé un accord politique le 11 septembre de la même année avec des anciens opposants farouches à Jovenel Moïse.

Parallèlement, après avoir élu un président (Fritz Alphonse Jean) et un Premier ministre (Steven Benoît) pour la transition, les membres de l’accord de Montana ne peuvent aller plus loin dans leur projet. « Depuis la signature de l’accord, il a été prévu une commission de négociations avec les acteurs concernés par la crise. La mission a été explicitée dans la feuille de route de Montana, approuvée par le Conseil national de transition », a indiqué au Nouvelliste Steven Benoît, élu Premier ministre dans le cadre de l’accord de Montana.

Êtes-vous en discussion avec d’autres secteurs ? À cette question du journal, l’ancien sénateur de l’Ouest a répondu en ces termes : « nous sommes actuellement en discussion avec beaucoup d’autres secteurs. »

Seriez-vous prêt à sacrifier votre élection dans le cadre d’un éventuel accord politique plus large ? « Haïti avant tout », a-t-il soutenu à cette question du journal.

Les membres de l’accord du 11 septembre au pouvoir continuent de croire que les tenants de l’accord de Montana avec leurs exigences n’ont aucune volonté de dialoguer. Selon l’ancien sénateur Sorel Jacinthe, les signataires de cet accord cherchent un prétexte pour ne pas poursuivre les négociations.

Alors que les membres de l’accord de Montana sont restés accrochés à leurs exigences pour reprendre les négociations avec Ariel Henry, ce dernier n’a toujours pas répondu à leur correspondance en date du 14 février 2022.

Dans cette correspondance, les membres de l’accord de Montana posent trois conditions pour continuer à négocier avec le Premier ministre Ariel Henry. « … Compte tenu de la gravité de la crise et de la souffrance de la population, nous sommes disposés à reprendre le dialogue politique, moyennant les préalables qui suivent:

– que le chef du gouvernement en place déclare publiquement surseoir, le temps des discussions pour la recherche d’un consensus, à la nomination illégale des juges de la Cour de cassation, à la mise en place de son Conseil électoral provisoire, de son Assemblée constituante et de son autorité de contrôle, autant de décisions qui ne peuvent être légitimées que par un large consensus », lit-on dans la correspondance envoyée le 14 février au locataire de la Primature.

– que le chef du gouvernement en place, au nom de la moralisation de la vie politique, déclare être prêt à répondre à toute invitation de la justice et à faciliter la reprise de l’enquête seule à même de contribuer à lever les allégations relatives à son implication dans ce dossier. 

– que le siège des rencontres soit déplacé vers un lieu neutre, un hôtel, dont les coûts seront pris en charge à égalité par les deux parties. »

Ernst Mathurin, membre du bureau de suivi de l’accord de Montana, a souligné au journal qu’il ne s’agit pas d’exigences faites au chef du gouvernement en place, mais des préalables aux négociations.

Interrogé le lundi 22 février par Le Nouvelliste sur les assises annoncées par le tiers du Sénat en vue de trouver un large consensus à la crise, le président de ce qui reste du grand Corps a déclaré au journal : « On poursuit les consultations qui vont bon train. Après les signataires de l’ex-accord de Louisiane hier (dimanche), c’est le tour de certains de ceux de l’accord du 11 septembre, ARN un groupe de plus de 25 partis politiques, etc. »

Le sénateur Joseph Lambert a souligné par ailleurs que le Sénat est en contact avec la Conférence des recteurs, présidents et dirigeants d’université et d’institutions d’enseignement supérieur haïtiennes (CORPUHA), les membres de l’accord de Montana, de Pen, entre autres. « Nous préconisons une approche ascendante. On veut de ces assises pour arriver à un réel consensus. Le peuple est fatigué et ceux qui ont la réalité du pouvoir semblent en « mode adelante  » », a dénoncé Joseph Lambert.

Questionné sur la date retenue pour la réalisation de ces assises, le président du tiers du Sénat a indiqué : « On veut aller vite et bien. Souhaitons que le Premier ministre de fait saisisse cette opportunité pour éviter le pire au pays… »

Robenson Geffrard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading