14 juillet 2024

Cessons d’être hypocrite et opportuniste envers les victimes du marché en fer

3 min read

*Cessons d’être hyppocrite et opportuniste envers les victimes de Marché en fer*

3h:AM, l’heure qui dérange toute une catégorie sociale marginalisée, exploitée dont la contribution s’avère impotante pour l’économie haitienne. Le marché en fer est l’un des centres commerciaux importants d’Haiti, il permet à des milliers de marchand(e)s de chercher un mieux-être en vue de resister à la misère et à la faiblesse de l’Etat haïtien.

Ils sont dans la majorité des cas, des parents qui laissent de côté leur vie personnelle, leur univers fantasmagorique pour s’adonner au commerce dans le seul but d’aider une famille, des enfants. Ainsi, ce 13 février 2014 vers les 3 heures du matin, l’espoir de ces derniers est parti en fumée.

Il faut rappeller qu’en 2008, le marché en fer a été incendié et jusqu’à présent, le commun des mortels ingnore les causes pendant que des milliers de personnes subissent encore les conséquences et l’injustice pourvu que les vrais coupables continuent à augmenter les larmes de nos mères, pères, soeurs et frères qui font de ce marché leur espace de subsistance.

Conscient qu’il y a eu des arrestations en 2008, on peut citer les agents de sécurité à l’époque mais après, qu’est-ce-qui a été fait? Est-ce qu’il y a eu une enquête approfondie?

Ces evènements, si pour certains, creent des moments de chagrin, d’affliction, d’humeur difficile et de tristesse, pour d’autres, ils représentent des oppotunités de visilibité, d’exploitation, d’hilarité et de satisfaction car, ils leur permettent de profiter de la vulnérabilté de ces personnes. À cette analogie, on peut remarquer beaucoup de visites, de décisions spontannées, d’actions de bonne volonté mais en réalité tout ceci ne vise pas vraiment la résolution du problème. Par exemple, un groupe musical déside de ne pas participer au dernier jour gras en signe de solidarité aux victimes pendant tous les contrats ont été à peine de nullité pour les trois jours, en réalité, participer ou pas, cela ne changerait pas matériellement la situation des victimes. Le Premier ministre et le Président font two men show en signe de solidarité mais ils s’en foutent de la reproduction de l’acte. Des campagnes de levées de fond et des notes de solidarité s’annoncent pour l’evènement comme les boites de nuit à Port-au-Prince.

Il y a beaucoup plus de personnes qui veulent profiter de la précarité des victimes au lieu de leur donner justice. Je suis sidéré de faire les mêmes remarques de 2008.

1- Le marché en fer n’est pas une pompe à essence mais les entrepots sont enflammés en bloc;

2- Les agents de sécurité, les habitants de la zone n’ont pas eu le temps d’appeller au secours;

3- les sapeurs pompiers arrivent presqu’à la fin des dégats

4- cinq (5) sur un échantillon de 10 marchand(e)s avaient presqu’acquitté leur dette

5- la responsabilité de la Mairie de Port-au-Prince est ecartée.

6- Il n y a jamais eu de blessés ni de morts malgré selon le fonctionnement de l’Administration du marché, il y a des agents de nuit et d’autres employés

7- il n y a pas trop de différence entre les heures pendant lesquelles est arrivé l’evènement.

Et c’est comme si rien n’etait.

Pour ces raisons, je demande à la Justice de trouver les coupables et de les punir au regard de la legislation haitienne, et à tous mes concitoyens, cessez de doubler la souffrance et la tristesse des marchand(e)s à chaque fois que vous depensez plus en gagnant pour les donner moins. Les victimes attendent des reponses rapides et pratiques et non des shows médiatiques.

Lacks-Guvens Cadette

Citoyen Engagé

+50937749208

13 Février 2014

Fòtouwon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading