18 juillet 2024

COVID-19 trouvé dans le sperme : Vos Bébés ont-ils l’ARN ?

2 min read

Une récente étude a révélé une découverte préoccupante : le COVID-19 peut persister dans les échantillons de sperme jusqu’à 110 jours après l’infection. Cette découverte soulève des questions importantes sur les implications potentielles pour la santé reproductive et la descendance.

La Durée de Persistance du Virus

Les scientifiques ont mené des recherches approfondies et ont constaté que des traces du virus pouvaient être présentes dans le sperme bien au-delà de la période d’infection active. Bien que l’étude n’ait pas conclu que le virus pouvait traverser les spermatozoïdes pour infecter les embryons directement, elle a soulevé des préoccupations quant à la possibilité de rupture de l’ADN du noyau du sperme causée par le COVID-19. Une telle rupture pourrait potentiellement entraîner des malformations congénitales.

Implications pour la Santé Reproductive

Le Professeur Jorge Hallak, l’un des auteurs de l’étude, a souligné l’importance de cette découverte. Selon lui, la description sans précédent dans la littérature scientifique, selon laquelle les spermatozoïdes agissent comme une partie du système inné de défense contre les envahisseurs, confère à cette étude une signification majeure.

« Cette découverte pourrait changer notre compréhension de la manière dont les infections virales peuvent affecter la santé reproductive et le développement embryonnaire, » a déclaré Hallak.

Enjeux et Perspectives

La capacité du COVID-19 à affecter les cellules reproductrices humaines pose de nouvelles questions sur les effets à long terme de l’infection sur la fertilité et la santé des générations futures. Les chercheurs appellent à des études supplémentaires pour déterminer les implications complètes de ces découvertes.

En conclusion, bien que l’étude ne prouve pas que le COVID-19 peut être transmis à travers le sperme, elle met en lumière des risques potentiels pour la santé reproductive et le développement des enfants à naître. Les résultats de cette étude soulignent la nécessité d’une vigilance accrue et de recherches continues dans ce domaine.

Sources : Métropoles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading