4 mars 2024

DE L’URGENCE DE L’ÉTAT ÉCONOMIQUE A L’ÉTAT D’URGENCE ÉCONOMIQUE

3 min read

Foto

Le Pouvoir exécutif a décrété l’état d’urgence économique.

Comme un jeu de hazard, le pouvoir exécutif tente tous les as nécessaires en vue de trouver la meilleure façon de calmer la colère du peuple déterminé.

Après plus d’une dizaine de manifestations de rue arguant de réclamer le compte sur la question très en vogue : KOT KÒB PETWOKARIBE A?

Deux rapports sénatoriaux ont été, on ne peut plus clairs, sur la dilapidation des fonds petrocaribe. Fonds, selon tout bon sens nationaliste et patriotique, qui devaient contribuer au développement de la République.

Deux commissions sénatoriales ont fait un travail qui n’était pas parfait, mais acceptable. Car la population qui ne jure que par le procès des dilapidateurs des fonds petrocaribe a considéré les rapports comme une puce informative l’aidant à identifier qui sont les réels dilapidateurs des fonds petrocaribe. Fonds, qui peuvent grandement contribuer à développer le pays en terme d’infrastructures de tous les secteurs de la vie sociale.

Puis l’assemblée des Sénateurs, par méfiance ou par ruse a dû déféré le dossier par devant la Cours Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA).

Toujours jeu de hasard dans le but de tout camoufler.

Par ce même hazard si heureux peut il être, la CSCCA après tant de diversion a délivré enfin le rapport produit en guise de faire lumière sur la question de la dilapidation des fonds petrocaribe par les Officiels et hauts fonctionnaires de l’Etat en complicité excessive avec des institutions et individus du monde des Affaires privées.

Après ce coup de massue reçu par les autorités de l’Etat qui ne sont pas épargnés des chapitres des trois rapports, ils entendent à jouer une dernière carte d’as.

‘’’ L’état d’urgence économique ’’’

De l’état d’urgence économique décrété par le pouvoir exécutif, je décèle une chose. Onze résolutions sont sorties de ce fameux état d’urgence. Sans vouloir être trop pessimiste, aucun mieux être ne sera favorable au peuple.

Tout état d’urgence suppose apporter un soutien en matière de subvention aux personnes les plus vulnérables. Toutes les supposées restrictions de ce soit disant état d’urgence, quel but ? Quel objectif charrient-elle?

L’état d’urgence économique décrété par le pouvoir exécutif dit les actions mais ne défini pas le but et les objectifs fixés. A mon humble avis, en guise de consultation (contributions citoyennes) l’état d’urgence devrait clairement définir son but et fixer ses objectifs en relativité à un accompagnement des personnes à la consommation facile des produits de base.

Puis à une assistance à la capitalisation de la population et / ou de la classe moyenne en perte de vitesse sociale et économique.

Les stratégies pour atteindre ces objectifs devraient être clairement définies. Les actions doivent être express, nées et actuelles.

A cela, pour ce peuple déterminé à connaître l’avènement d’une Haiti restaurée, par la césarienne d’une révolution, le but et l’objectif cachés – de l’as du jeu – sont fort bien et clairement compris.

Car le peuple déterminé veut enterrer ce système vieux plus de deux cents ans et qui n’a donné aucun bon résultat capable de développer la République.

Alors les hommes forts de ce système ne peuvent que chercher à consolider le statuquo pour garder encore et encore le peuple en situation de grande vulnérabilité aux fins de toujours l’utiliser par l’ effet de la millegourdisation.

VIVE LA RÉVOLUTION CLASSIQUE

Me Adler Elciné, Juriste

Fils Authentique de Léogâne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading