27 mai 2024

Le port de MalPasse beaucoup plus étendue que celle de Carrièsse.-

2 min read

Dix-sept des 376 kilomètres de l’extension du cordon qui délimite les frontières frontalières entre la République dominicaine et Haïti ont été choisis par le gouvernement pour ériger une clôture périmétrique, sur un axe nord-nord, qui a déjà commencé le processus réglementé pour son appel d’offres.

La Direction générale des douanes a évité d’utiliser le terme mur pour désigner ces travaux, comme cela s’est produit dans le cas d’Elías Piña, en veillant à ce qu’il soit multi-agences pour rendre la collecte des impôts plus efficace et lutter contre la contrebande et la traite des êtres humains et de drogues dans la région.

Précisément, la migration illégale incessante constitue le problème le plus embarrassant du pays en termes de protection et de sécurité du territoire, étant l’un des problèmes qui inquiète le plus les citoyens.

En mars de cette année, le directeur des douanes, Enrique Ramírez, est sorti devant des versions qui parlaient de la construction d’un mur à la frontière.

Ramírez a alors déclaré que « ce n’est pas un mur », mais « le périmètre qui délimitera la multi-agence », mais a ensuite noté qu’il était également destiné à « continuer un mur qui avait été fait par le gouvernement haïtien, je comprends que dans l’année 2013 … »

  La douane a déjà lancé un appel d’offres public et fixé les lignes directrices de cette procédure judiciaire. Les 17 kilomètres de la porte engloberont l’espace couvert par le passage frontalier de Mal Paso à Jimaní, qui, en plus de sa dynamique commerciale, constitue une enclave sûre pour la migration illégale.

   Les personnes intéressées par l’appel d’offres doivent contacter les cadres du service des achats de la direction générale des douanes ou télécharger tous ses détails sur son site Internet, www.aduanas.gob.do.

  Jovenel Moïse ignore

   Hier, l’agence EFE re-publier par Lakayinfo a rapporté que le président Jovenel Moise ignore les voix en République dominicaine appelant à la construction d’un mur entre les deux pays, s’assurant qu’il ne se soucie que des affaires d’Haïti et maintient le principe du respect de sa souveraineté.

« … Un bon début »

L’éditorial de Listín Diario du 7 juin, intitulé «Carrizal, un bon départ», souligne que «l’ouverture d’un centre de gestion intégré à Carrièsse, Elías Piña, est la première étape ferme pour renforcer le contrôle douanier sur la frontière avec Haïti et, en même temps, renforcer la souveraineté territoriale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading