27 mai 2024

Stopper Jovenel Moïse dans sa trajectoire d’effondrement de la Nation serait un acte d’amour des parlementaires; des Députés en particulier.-

2 min read

Jhon Admas , eut à dire: “il y a deux manières de conquérir et d’asservir une Nation , l’une par les armes, l’autre par la dette ».

En effet, jovenel Moïse, cupide comme lui seul, veut continuer d’endetter la Nation, tout en la mettant à genoux avec le pillage de toutes ses resources naturelles.

Les détournements de fonds enregistrés sous la Présidence de Jovenel Moise doivent cesser. Si on les laisse continuer, cela équivaudra à un crime contre l’humanité car ses conséquences privent la population de soins de santés de base indispensables à sa survie.

La malnutrition, par exemple, affaiblie la population, tandis que jovenel Moise se souci de voyages et de voitures pour son équipe.

Ne pas agir pour stopper l’hémorragie financière de ce Pouvoir équivaut à un cas de non assistance à personne en danger.

Laisser Jovenel Moise rediriger l’application des deniers publiques, au gré de ses lubies, pour des futilité et des intérêts personels, est désormais criminel.

Dans un tel contexte, la mise en accusation du Président Moise, s’apparente à une opération de sauvetage national, s’opposant à ceux qui refusent de voir la précarité infra humaine accrue dans laquelle vit notre peuple. Une série de mauvaises décision d’un Président qui a basculé dans le délire du syndrome d’Hubris (maladie du pouvoir) ne s’arrêtera pas si le Pouvoir législatif, et la Société Civile, ne disent rien.

Comment ne pas agir immédiatement pour stopper Jovenel Moïse dans ses ambitions folles de rester au pouvoir tout si nous constatons que ce serait au détriment de millions de personnes déjà à bout ?

Risegyor D’Haïti

LAKAY-INFO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading