14 juillet 2024

Découverte d’un métier : l’ophtalmo, médecin spécialiste de la vue

2 min read

’ophtalmologie, très diversifiée, est aussi une spécialité médico-chirurgicale. La partie médicale consistant à faire des consultations, certains examens, des explorations, mais aussi des lasers.

Pour devenir un bon ophtalmologue ou ophtalmologiste, selon Charly Nganga, médecin ophtalmologiste, président de l’Association pour la préservation de la vue (A. prévue) exerçant dans un centre médical spécialisé en ophtalmologie à Brazzaville, il faut d’abord faire des études de médecine générale. Une fois ces études achevées, vous vous inscrivez en spécialité d’ophtalmologie.

« Pour atteindre l’objectif requis, il faut surtout avoir un bon équipement. L’ophtalmologie, c’est peut-être la spécialité qui a plus d’équipements possibles. Tout se fait presque par appareillage ; et les appareils facilitent complètement le travail. Et d’ailleurs cela donne du plaisir à travailler, parce que, vous avez des résultats tout de suite avec des appareils qui vous donnent exactement ce qu’il faut faire. Avant, il fallait tâtonner pour trouver des degrés des lunettes. Aujourd’hui, il suffit de passer devant un appareil pour avoir tout. Donc, une fois qu’on a les appareils, le travail est beaucoup facilité », at-il expliqué.

D’après les ophtalmologistes, avant de mettre en consultation ou en opération, il y a d’abord les infirmiers en ophtalmologie qui préparent une salle, qu’ils stérilisent. Ils nettoient les instruments et branchent les appareils qu’ils mettent sous tension, etc. En vue de la bonne marche du travail, l’ophtalmologue doit être accompagné absolument par un technicien supérieur pour diverses activités à pratiquer pendant la consultation ou l’opération.

Nature du travail

L’ophtalmologue est un médecin opticien dans toutes les maladies et troubles divers pouvant toucher les yeux et influer sur la qualité de la vision. Grâce à des appareils permettant l’étude de la vision et de l’intégrité de l’œil, il peut dépister les troubles et déterminer les modalités de corrections. C’est notamment lui qui prescrit les verres correcteurs adaptés aux différents problèmes de vision, comme la myopie, l’hypermétropie, la presbytie ou l’astigmatisme. Il peut également réaliser les opérations de chirurgie oculaire, comme le remplacement du cristallin en cas de cataracte, opération la plus pratiquée au Congo.

Guillaume Ondzé

Légendes et crédits photo : 

photo 1: Un patient en pleine consultation; photo 2: Des patients ayant subi une opération de cataracte.

Notification: 

Non

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading