4 mars 2024

Réflexion/L’arrivée des hommes de l’OEA, mission la plus courte de l’histoire d’Haïti: entre mission de l’OEA et leur véritable mission en Haïti. Blaise Robelto Flanky

Réflexion

L’arrivée des hommes de l’OEA, mission la plus courte de l’histoire d’Haïti: entre mission de l’OEA et leur véritable mission en Haïti.

_21- 06-2019_

Beaucoup d’haïtiens avisés ne voient pas de bon oeil l’arrivée de ces hommes de l’OEA soit disant en mission pour la facilitation du dialogue inter-Ayitien .

D’abord, ces hommes ne respectent pas les principes fondamentaux du droit international public et la charte de cette prestigieuse institution internationale (OEA) parce qu’ils prétendent tout simplement d’être venus spécialement de cette institution.

En raison de mission spéciale dans un pays membre de l’OEA, la charte precise qu’il faut une assemblée générale pour se stationner sur une résolution en adéquation de la situation en question.

En effet, c’est à partir de la résolution prise en assemblée générale qu’on parlera d’une mission légale .

Cette mission aura pour tâche de faire appliquer exactement ce que l’assemblée générale lui a donné comme mandat

De là, comment peut-on se fier à ces hommes de l’étranger ?

Quelle est leur véritable mission?

En quelques minutes de passage en Haïti, était-elle entrée en pourparler avec les différents secteurs de vie nationale?

Lorsqu’on sait dans un temps qu’on a reproché Mme Mamatha Irène Ternier, ministre des haïtiens vivant à l’étranger, de nationalité étrangère et ancienne employée de l’ONU, ne devrions nous pas dire qu’elle est en action contre des milliers d’haïtiens surtout ceux de l’étranger qui réclament justement la démission du président actuel Jovenel Moïse ?

Encore une fois, ils nous ont craché en plein visage.

Ils ont sali notre image de peuple souverain.

Que disent les gens de lettre en Haïti?

Abandonnons-nous la luttre contre la corruption, appuyée par un certain groupe de l’étranger, en Haïti?

Si une mission légale ne prend pas en compte les revendications du peuple a-t-elle sa raison d’être ?

Ne devons nous pas éradiquer toute mission légale ou pas qui défend le président Jovenel Moïse, indexé dans le détournement du fond public?

Pour achever; Alexis de Tocqueville disait :  » dans les démocraties, chaque génération est un peuple nouveau. »

Alors ne devrions nous pas former à travers cette génération luttant ardemment contre la corruption généralisée, l’injustice sociale, l’insécurité programmée, le banditisme d’État, un peuple nouveau où l’accès aux besoins primaires tels: l’éducation, le logement, l’emploi etc, sur toute l’étendue du territoire national ?

BLAISE Robelto Flanky

LAKAYINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading