15 juillet 2024

Propositions d’action concertée par l’accord du 21 décembre: Pour une sortie urgente de la crise politique et sécuritaire en Haïti.-

3 min read

Haïti, nation autrefois florissante, se débat actuellement dans les affaires d’une crise politique et sécuritaire sans précédent. Les fondements de l’État sont ébranlés, laissant la population dans un état de peur et d’incertitude. Face à cette situation critique, l’Accord du 21 décembre, réunissant une coalition de forces politiques, propose un ensemble de mesures urgentes pour sortir le pays de l’impasse.

Analyse de la situation actuelle :

Signataires de l’accord du 21 décembre. Photo credit: Juno7

L’état de décomposition de l’État haïtien est alarmant. Les forces de l’ordre sont dépassées par la montée en puissance des gangs armés, qui terrorisent la population et sapent les fondements de la société. Les appels au dialogue et les tentatives de compromis ont jusqu’ici échoué, laissant le pays dans une impasse politique dangereuse.

La population haïtienne, quant à elle, souffre des conséquences dévastatrices de cette crise, avec une économie en ruine et un avenir incertain.

Propositions d’action :

  1. Envoi d’une force d’assistance ponctuelle : Face à l’urgence de la situation, l’Accord du 21 décembre recommande l’envoi immédiat d’une force d’assistance ponctuelle pour soutenir les autorités locales dans leurs efforts pour rétablir l’ordre et la sécurité.
  2. Déploiement de la force multinationale de soutien à la sécurité : Une réponse internationale coordonnée est nécessaire pour faire face à cette crise. L’Accord du 21 décembre préconise le déploiement d’une force multinationale de soutien à la sécurité, composée de représentants de plusieurs pays, afin de renforcer les capacités des forces de l’ordre haïtiennes.
  3. Mise en place d’un conseil présidentiel ou d’une présidence provisoire : Pour assurer une transition stable et démocratique, l’Accord du 21 décembre propose la création d’un conseil présidentiel de cinq membres ou l’installation du Président de la Cour de Cassation en tant que Président provisoire.
  4. Retour du Premier Ministre Ariel Henry et maintien jusqu’à l’installation des nouveaux élus : La stabilité politique est indispensable pour mener à bien les réformes nécessaires. L’Accord du 21 décembre insiste sur le retour rapide du Premier Ministre Ariel Henry au pays et son maintien en fonction jusqu’à ce que de nouveaux dirigeants soient élus.
  5. Formation d’un Gouvernement d’Unité Nationale : Enfin, pour garantir une gouvernance inclusive et représentative, l’Accord du 21 décembre recommande la formation d’un Gouvernement d’Unité Nationale, chargé de restaurer la sécurité, de mettre en œuvre des réformes constitutionnelles et de préparer des élections libres et équitables.

La situation en Haïti est critique, mais elle n’est pas sans espoir. Les propositions d’action avancées par l’Accord du 21 décembre offrent un cadre pour une action concertée et inclusive, afin de sortir le pays de la crise politique et sécuritaire qui le menace. Il est temps pour toutes les parties prenantes de s’unir dans l’intérêt supérieur de la nation haïtienne et de travailler ensemble pour un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading