15 juillet 2024

Pas d’amnistie pour les gangs : l’appel ferme de Maître André Michel.-

3 min read

21 mai 2024 – Dans un tweet percutant ce lundi, Maître André Michel a clairement exprimé son opposition catégorique à toute forme d’amnistie pour les gangs en Haïti.

L’avocat et homme politique a dénoncé avec véhémence les criminels qui ont assassiné, kidnappé, appauvri et humilié des dizaines de milliers de familles haïtiennes, affirmant qu’ils doivent être traqués avec la plus grande rigueur. Selon lui, les efforts du Premier ministre Ariel Henry et de ses alliés politiques pour solliciter et négocier l’intervention d’une force multinationale sont essentiels pour éradiquer les gangs du paysage socio-politique du pays.

Un Soutien à la Force Multinationale

Maître André Michel a souligné que le pays n’a pas besoin de « voyous qui kidnappent, assassinent, violent et volent », et que l’État haïtien doit reprendre sa dignité et le monopole de la violence légitime avec le soutien de la force internationale. Il a condamné les politiciens qui cherchent à faire amnistier les chefs de gangs en échange de leur soutien pour les prochaines campagnes électorales, affirmant qu’ils n’obtiendront pas gain de cause.

Le Secteur Démocratique et Populaire (SDP), auquel appartient Maître André Michel, salue l’arrivée imminente de la force multinationale après plus de 18 mois de batailles diplomatiques et politiques. Depuis octobre 2022, le SDP maintient que Haïti ne pourra sortir de l’enfer des gangs sans une intervention internationale.

Un Ralliement Patriotique

Maître André Michel a également salué le patriotisme des membres du Conseil Présidentiel qui ont finalement rallié la position du SDP sur la nécessité d’une force multinationale. Il a conclu son message en affirmant qu’il n’est jamais trop tard pour faire ce qui est bon pour le pays et que le peuple attend impatiemment l’arrivée de cette force.

Ce tweet résonne fortement dans le contexte des récentes révélations du New York Times concernant l’ancien président Joseph Michel Martelly, qui tenterait d’influencer la composition du futur gouvernement et dont les alliés au Conseil Présidentiel de Transition préconiseraient l’amnistie pour les gangs. Le reportage du journal américain avait déjà mis en lumière les mauvaises pratiques sous l’administration de Martelly et les actions des gangs à l’approche du déploiement de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité.

La position ferme de Maître André Michel renforce le débat sur la manière dont Haïti doit traiter la menace des gangs, soulignant l’importance d’une réponse rigoureuse et internationale pour restaurer la paix et la sécurité dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading