15 juillet 2024

Michel Martelly et Mirlande Manigat accusés d’avoir Facilité le transfert de 2 milliards de dollars du “Fonds Petrocaribe vers la Rép- Dom”.-

4 min read

Un scandale financier d’envergure secoue Haïti avec des informations accablantes sur le détournement d’environ 2 milliards de dollars du fonds Petrocaribe, orchestré par des firmes dominicaines en collaboration étroite avec des poids lourds politiques haïtiens.

Les entreprises au cœur de cette fraude incluent Constructora HADOM SA, Trical Solutions and Mechanics HADOM S.R.L., EH Ingeniera SRL, L Estate ROFI SA, et Constructora ROFI SA, toutes appartenant au sénateur dominicain Felix Bautista.

L’ancien président haïtien Michel Martelly se trouve au centre de cette affaire, ayant reçu la somme astronomique de 2 587 000 100 dollars en tant que candidat puis élu président. Ces fonds proviennent des entreprises du sénateur dominicain Felix Bautista, ainsi que de sociétés liées au Parti de libération dominicaine (PLD), comme en témoignent des documents faisant état de transactions de 500 000 dollars, 150 000 dollars, 600 000 dollars, et 100 000 dollars en provenance des États-Unis.

Le réseau de corruption implique plusieurs entreprises liées à Felix Bautista, dont Constructora HADOM, COLORIN, ROFI, INFEPRE, IMPERIAL, Caribbean Concrete and Design of Civil and Elected Works (DOCE). L’entreprise ADOM Civil, une société étrangère basée à San Cristobal, détient une part de 98 % détenue par Felix Butista Rosario.

HADOM, une des entreprises de Bautista, aurait obtenu des contrats totalisant 350 millions de dollars en Haïti. Des révélations pointent du doigt des paiements suspects effectués sur le compte de la Banque Populaire No. 766-215511, dont 150 000 dollars versés le 5 novembre 2011 à Michel Martelly, alors déjà en fonction en tant que président.

Le réseau inclut également des fonctionnaires haïtiens tels que Ricardo Jacobo, directeur d’INESPRE et propriétaire de la société de construction « Arrero Visas y Asociados », qui a bénéficié de contrats gouvernementaux de Felix Bautista. Des transactions suspectes, dont des retraits en espèces et des transferts, soulignent la complexité de ce réseau.

Constructora ROFI, une autre entreprise de Bautista, aurait versé 837 000 dollars à Michel Martelly via l’UNIBANK en Haïti. Des paiements en espèces et des transferts ont été effectués par l’intermédiaire de Victor Reynoso.

Martelly aurait reçu au moins 2 587 000 100 dollars, et aurait également contribué financièrement à la candidate Mirlande Manigat, soulignant l’ampleur du système de corruption. La connexion de ce réseau d’entreprises suggère une gestion douteuse des fonds de reconstruction en Haïti, avec des mouvements financiers suspects via la société de construction Hadom-Haïti.

Récapitulatif

Des virements à des entreprises, au Département de la justice, à des sociétés associées et à l’administration centrale soulèvent des questions sur la destination finale de ces fonds. Ces révélations appellent à une enquête approfondie pour établir la responsabilité des acteurs impliqués dans ce détournement massif de fonds Petrocaribe.

En 2011, une famille de Félix Bautista, Araceli Soler Pimentel, a signé un document notarié dans lequel elle reconnaissait que « les actionnaires et/ou bénéficiaires réels de Constructora Mar S.A. et de ses comptes de dépôt étaient elle-même et José Elías Hernández, à 50 %, qui, d’autre part, représentait également d’autres sociétés liées ou contrôlées par Félix Bautista :

La connexion de ce réseau d’entreprises a pu être vue dans la gestion des fonds pour la reconstruction d’Haïti. L’entreprise de construction Hadom-Haïti a injecté des fonds dans d’autres sociétés liées, de l’argent qui devait finalement finir entre les mains de Bautista. Prenons un exemple de ces mouvements réalisés à partir du compte de cette entreprise ouverte à l’Unibank haïtienne :

  • 4 janvier 2011 : transfert à des investissements d’entreprise de 450 000 dollars
  • 27 janvier 2011 : transfert à DOUZE pour 2 millions de dollars
  • 28 février 2011 : transfert à Hadom-Dominicana pour 2 millions de dollars
  • 28 mai 2011 : transfert à Inmobiliaria Rofi pour 1,85 million de dollars
  • 5 juin 2011 : transfert à Hadom-Dominicana pour 2 millions de dollars
  • 1er novembre 2011 : transfert à DOCE pour 1,9 million de dollars

Grâce à certaines de ces entreprises liées, Félix Bautista aurait réussi à percevoir des fonds dérivés de l’exécution de projets en Haïti :

Toutes ces entreprises sont également nées à partir de l’ascension du pouvoir de Leonel Fernández en 2004. De plus, les projets en Haïti sont venus après que le gouvernement dominicain ait annoncé un don consistant à construire une université pour le peuple haïtien, dont l’investissement a été reflété dans la liste des projets en cours d’exécution de Constructora Mar S.L., l’une des entreprises de Félix Bautista.

2 thoughts on “Michel Martelly et Mirlande Manigat accusés d’avoir Facilité le transfert de 2 milliards de dollars du “Fonds Petrocaribe vers la Rép- Dom”.-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 LakayInfo. Tous droits réservés. Contact : lakayinfo47@gmail.com WhatsApp : +509 36.67.32.49 | Newsphere by AF themes.

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading